La Tunisie Millénaire à travers l’art de la philatélie

L’histoire des timbres-poste en Tunisie ? Il fallait y penser et  Taoufik Ben Salah a eu l’idée originale d’écrire à la fois un livre d’art et d’histoire: deux domaines différents qui se chevauchent et qui touchent à la documentation historique, avec son lot de rigueur et au vaste domaine de la philatélie, deux sujets réunis dans le même livre :

“La Tunisie Millénaire, une longue histoire et des Timbres Poste”, un ouvrage de Taoufik Ben Salah

En 143 pages, l’auteur survole l’histoire de la Tunisie, depuis la phase préhistorique et jusqu’à la Révolution du 14 janvier 2011

La phase préhistorique, qui se situe entre le paléolithique et la période byzantine (entre un million d’années av. J-.C et l’an 642,) a vu se succéder les civilisation berbère, romaine et vendale.

Ainsi, les timbres postaux, publiés depuis l’occupation française en 1888, ont, à chaque fois, illustré l’une de ces grandes  étapes de la préhistoire. L’artiste Hatem El Mekki, dessinateur attitré des timbres-poste, s’est intéressé à la classification des fossiles, des outillages et des traces de vie décelés durant ces périodes et des régions dans lesquelles ils ont été repérés.

 D’autre part, l’ouvrage de Taoufik Ben Salah présente, à chaque rubrique,  un illustre personnage historique, tel que la reine Didon, Hannibal,  ou Saint-Cyprien.

La Tunisie arabo-musulmane se taille la part du lion dans cet ouvrage: il s’agit d’une phase prestigieuse de l’histoire de la Tunisie qui a connu une succession de dynasties arabes de l’ère aghlabide à l’ère ottomane. Durant cette période, l’une des plus prestigieuses mosquées du monde arabe a été bâtie à Kairouan: la mosquée de Okba Ibn Nefaâ. L’Etat de Sanhaja s’est distingué par des poètes et essayistes à l’instar d’ Ibn Charaf Al Kairaouani, Ibn Rachiq ou encore Abou Al Hassan al Housri.

L’auteur s’est intéressé, en troisième lieu, à l’époque du protectorat, de la résistance et de la l’Indépendance. La couverture du livre met en évidence le premier timbre postal paru en Tunisie le 1er juillet 1888 sous le titre « Armoiries beylicales».

Depuis l’indépendance, le rôle du timbre-poste s’est astreint à la glorification des deux régimes politiques passés. La révolution du 14 janvier 2011 ayant changé la donne, pourtant aucun timbre postal émis depuis ne semble se hisser au niveau de cet évènement majeur dans l’histoire de la Tunisie plusieurs fois millénaire…

Par

Publié le 06/11/2012 à 10:00

Leave a Reply

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin