Polémique : La FTAV condamne les propos du ministre du Tourisme


«Peut-on promouvoir le tourisme alors qu’il y a une rupture de dialogue avec ceux qui sont censés représenter la profession, la FTH et la FTAV  ? » telle est l’interrogation du ministre du Tourisme, donnée en réponse à une question qui lui a été soumise  lors de l’interview qu’il a accordé au journal « La Presse » en date du 31 octobre 2012, qui  a provoqué une vive réaction de la part de  la Fédération tunisienne des agences de voyages (FTAV).

La FTAV a, dans son dernier communiqué, dénoncé et condamné le contenu de la réponse du ministre, qu’elle considère « totalement déplacée »  et elle a tenu à témoigner à ses homologues et partenaires de la Fédération Tunisienne de l’Hôtellerie (FTH) son soutien indéfectible.

La dernière réaction  de la FTAV aux propos du ministre  du Tourisme témoigne une fois de plus du manque de coordination entre les professionnels de la branche et le ministère.  La FTAV souligne aussi le fait que, malgré les divergences professionnelles pouvant exister actuellement entre les professionnels du secteur et le ministère du Tourisme, à aucun moment il n’y avait eu atteinte à la dignité des individus. « Les déclarations du ministre constituent par conséquent, un franchissement de la ligne jaune, du respect et de l’éthique », a indiqué la FTAV.

La FTAV a rappelé aussi que les présidents des fédérations professionnelles du tourisme, que ce soit la FTAV ou la FTH, sont élus démocratiquement par leurs adhérents et que ces derniers, et à eux seuls, de décider en leur âme et conscience, de reconduire ou pas le mandat de leurs représentants. La FTAV a aussi estimé que les propos du ministre constituent un grave précédent qui dépasse ses prérogatives.

« En foi de quoi, le ministre du Tourisme a à s’ingérer dans les affaires internes des fédérations professionnelles », souligne la FTAV

La FTAV a invité le ministre à rassembler tous les intervenants privés et publics du secteur autour d’une même table pour aplanir ses dissensions et se pencher sérieusement sur les priorités du tourisme tunisien en cette période délicate.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here