Elections américaines : L’ouragan Sandy voterait Obama

 A J-4, les sondages restent serrés entre les candidats Mitt Romney (républicain) et Barak Obama (démocrate et président sortant), dans la course pour la tête de l’exécutif de la première puissance mondiale. Cependant, les observateurs ont enregistré un léger frémissement dans les estimations de vote en faveur de l’actuel hôte de la Maison Blanche à cause de son avance dans les Etats les plus décisifs sur la carte électorale dont l’Ohio, le Wisconsin et le Colorado ; et surtout grâce à sa gestion jugée « exemplaire » de la crise née de l’ouragan meurtrier qui a frappé les Nord-est des Etats –Unis. Le bilan de l’ouragan Sandy s’étant alourdi à au moins 98 morts dans le pays.

 Un président chaleureux, humain et proche des gens

Les images montrant le président américain, en larmes, serrant dans ses bras une veille dame rescapée, a fait le tour du monde et donné au peuple américain l’image d’un chef  compatissant et proche des gens, voire d’un Père protecteur. D’ailleurs, cette crise a accouché d’un développement politique inhabituel : le maire de New York, un indépendant très courtisé, a publiquement salué « l’implication personnelle » du président dans la gestion et le suivi de la crise.

 Des dégâts de grandes ampleurs

A New York, des millions de personnes restaient hier, jeudi 1 novembre, privées d’électricité ou coupées du reste du monde, bloquées par les inondations ou la neige, même si la vie  a repris son cours très progressivement. Avec le redémarrage par étapes des trois aéroports, du trafic des autobus et de certains commerces, New York reprend des couleurs : le réseau de bus de la ville fonctionne à nouveau et le métro reprend timidement  car une partie du réseau reste inondée.

Mais plus de 650.000 foyers restent privés  d’électricité et ces coupures pourraient pour certaines durer encore dix jours. Les écoles étaient toujours fermées jeudi ainsi que la quasi totalité des tunnels. Trois hôpitaux ont été évacués et le siège des Nations unies a été endommagé.

Plus d’un million de litres de gazole se sont par ailleurs déversés au large de New York, et les efforts titanesques pour nettoyer les eaux se poursuivent sans relache. Au total, quelque 10.000 soldats de la Garde nationale sont mobilisés à travers les Etats affectés par le terrible ouragan, dont les assureurs ont fait une nouvelle estimation qui pourrait s’élever de 30 à 50 milliards de dollars.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here