Le gouvernement prévoit de baisser le déficit budgétaire et de hausser le taux de croissance

« Le gouvernement vise la réalisation d’un taux de croissance de 4,5% au cours de l’année 2013 », a annoncé le ministère des Finances, dans un communiqué publié le 23 octobre 2012.

Le budget de l’Etat pour l’exercice 2013 compte également limiter le déficit budgétaire à 5,9%, contre 6,6% en 2012. Pour ce, une mobilisation des financements nécessaires pour la réalisation des réformes structurelles engagées devient une priorité.

Selon ce communiqué, une rencontre a eu lieu, le 22 octobre 2012, entre Slim Besbes, ministre des Finances par intérim, et une délégation de l’Agence Française de Développement (AFD), au cours de laquelle une kyrielle de projets de coopération financière, économique et technique bilatérale ont été examinés.

Le gouvernement ambitionne d’améliorer le climat d’affaires et de mettre en place des incitations fiscales pour les investissements publics. Dans ce sens, le ministre a annoncé que la nouvelle version du code d’incitation aux investissements, actuellement en examen, sera parachevée vers la fin de 2012.

Du côté de l’AFD, Philippe Berton, le directeur général de l’AFD, a souligné l’importance  d’accélérer la réalisation des projets de développement prévus par le budget complémentaire de l’Etat pour 2012 et dont l’objectif est principalement l’amélioration des services stratégiques et vitaux, de l’infrastructure et du climat d’investissement dans les zones régionales de la Tunisie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here