Semaine du 08 au 12 Octobre 2012

   Le marché joue à se faire peur

L’histoire s’accélère. Durant les dernières semaines, nous avons souligné qu’une reprise immédiate du marché serait un scénario difficilement réalisable et c’était le cas. Le TUNINDEX a perdu 9,46% par rapport à son plus haut de l’année, enregistré le 27 juillet. Une période de moins de trois mois (53 séances de bourse) était capable de créer un creux qui a effacé les rebonds de la première moitié de l’année. Pour le TUNINDEX20, il retrouve le territoire négatif, sous la pression des banques qui traversent un moment difficile.

Après cette longue série de baisses, n’est ce pas le moment de jouer une reprise du marché? A notre avis, oui. Il faut y croire. Une reprise d’ici la fin de l’année est plus que probable puisque les premiers signes d’un consensus sur la voie de sortie de la crise actuelle entre les principales forces politiques du pays est en train de se dessiner. La fin de la semaine prochaine devrait apporter avec elle de bonnes nouvelles quant à un accord qui brise le mur de défiance entre les islamistes et une frange importante du pays. Les différents bords politiques se raccrochent à l’initiative qui sera lancée par l’UGTT le 16 octobre, bien que les tensions entre islamistes et laïcs menacent déjà de la torpiller.

Autre point qui peut dynamiser le volume de transactions sur le marché actions tunisien durant les prochaines semaines: les indicateurs d’activité du troisième quart. Bien qu’ils soient peu riches en informations pertinentes, ils donnent une idée approximative sur la qualité des chiffres annuels. D’ailleurs, le Conseil du Marché Financier a rappelé les différentes sociétés sur la nécessité d’approfondir les indicateurs avancés par des commentaires explicites sur les réalisations durant la période concernée. A notre avis, ces publications nous réservent peu de bonnes surprises, mais elles permettraient aux investisseurs de prendre des décisions quant à la composition de leurs portefeuilles actions, en se débarrassant des titres qui n’ont pas enregistré la reprise attendue. Nous restons très sceptiques sur le secteur bancaire qui est à oublier pour le moment. Il devrait entamer prochainement une douloureuse phase de restructuration dont le coût s’élève à 7% du PIB selon les estimations du FMI. Le Gouverneur de la Banque centrale de Tunisie affiche, déjà, à chaque fois sa volonté d’aller dans ce sens. Même si les banques publiques sont les premières concernées par cette restructuration, les banques privées seraient également touchées, notamment par des normes de sécurité financières plus strictes. D’ailleurs, ces normes devraient concerner les compagnies de leasing, dont la situation n’est pas meilleure.

Dans le tableau des performances hebdomadaires, SITS s’est offert la plus haute marche du podium, avec une hausse de 6,25% à 3,400 DT. SALIM a profité de la communication financière qu’elle a tenu au cours de la semaine pour progresser de 3,46% à 29,590 DT. Au cours de cette réunion avec les analystes financiers, le management de SALIM a annoncé l’entrée prochaine d’un partenaire technique étranger (probablement de la Jordanie) dans le capital de l’assureur, à hauteur de 10% ou 15%. L’objectif de SALIM est de s’attaquer au marché du Takaful qui présente d’énormes potentiels de croissance. La filiale de la BH compte coopérer avec d’autres compagnies de la place pour créer une compagnie d’assurance islamique. En troisième place, nous retrouvons MONOPRIX, qui a gagné 3,12% à 29,750 DT. Les investisseurs semblent compter sur de bonnes annonces lors de la communication financière qui sera tenue le 18 octobre. Au bas du tableau, SOTUMAG continue sa dégringolade et perd 7,43% de sa valeur à 1,870 DT.

Actualités

CMF, recommandation relative à l’utilisation et la transmission d’informations privilégiées à l’occasion de la préparation et de l’exécution d’une opération financière

Dans un communiqué publié le 8 Octobre 2012, le CMF a rappelé les règles à respecter lors de la préparation et de l’exécution d’une opération financière. Les candidats retenus, qui ont généralement accès aux « data room » et donc à une information susceptibles d’avoir une influence sur le cours du titre, doivent s’abstenir d’intervenir sur le titre de la société concernée.

LAND’OR, accord d’admission au Marché alternatif  

Le Conseil d’administration de la Bourse a donné, lors de sa réunion du 11 octobre 2012, son accord de principe pour l’admission au Marché alternatif de la cote de la Bourse des 3 244 000 actions constituant le capital actuel de la société LAND’OR ainsi que des 1 456 000 actions nouvelles souscrite,s à émettre dans le cadre de l’augmentation de capital, soit au total 4 700 000 actions de nominal un dinar chacune. Le prix de l’offre est fixé à 7,500 DT.

Hexabyte, signature d’un accord avec l’opérateur américain IDT

Suite à la promulgation de la loi autorisant les fournisseurs d’accès Internet à commercialiser la voix sur IP (VoIP), et ce pour la première fois en Tunisie, Hexabyte se propose de lancer un nouveau service de voix sur IP pour ses clients. Cette nouvelle offre, adressée aux professionnels ainsi qu’aux foyers, permettra à l’utilisateur final de réduire ses coûts de téléphonie locale et internationale et de lui offrir des moyens innovants quant à la gestion et le suivi de sa consommation. Hexabytre bénéficiera de l’expérience de l’un des plus grands opérateurs de VoIP au monde, l’opérateur américain IDT, via sa filiale Net2Phone.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here