Quatre membres du parti Ettakatol démissionnent

Quatre députés du parti « Ettakatol » (le Forum démocratique pour le travail et les libertés) ont annoncé leur démission, le mardi 9 octobre 2012, sans en informer le secrétaire général du parti, Mustapha Ben Jaâfar, ni demander audience.

Les démissionnaires, Selim Ben Abdessalem, Fatma Gharbi, Selma Mabrouk et Ali Ben Cherifa, ont décidé de rejoindre les rangs du « courant socialiste démissionnaire» d’Ettakatol, à la suite de la décision de la direction du parti de poursuivre son parcours avec la coalition gouvernementale au pouvoir (la Troïka).

Dans ce sens, Selim Ben Abdessalem a précisé, dans une déclaration faite sur les ondes radiophoniques, que cette décision si difficile à prendre soit-elle, « s’explique  par un problème de démocratie interne au sein du parti et surtout dans le refus de tous les députés membres du parti Ettakatol de poursuivre la collaboration au sein de la Troïka». Il a ajouté que les députés de l’Anc, membres d’Ettakatol, étaient également en désaccord « sur les dossiers des nominations, le vide sécuritaire, la souplesse adoptée face à certaines parties très violentes et des attaques répétées contre la presse ».

Le parti Ettakatol serait-il aux abois après les démissions de 19 militants et élus de la fédération de France, dont Sondes Zouaghi (secrétaire générale Ettakatol France) et Hédia Mohsen Ben Ameur (trésorière), en ce début du mois d’octobre  2012 .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here