Léger remaniement de circonstance

Suite aux circonstances, plutôt électriques, à Sidi Bouzid, Hamadi Jebali, chef du gouvernement provisoire tunisien vient d’accepter, ce dimanche 7 octobre 2012, la démission de Mohamed Nejib Mansouri, gouverneur de Sidi Bouzid. Son remplaçant n’est autre qu’Amara Tlijani qui était en poste de gouverneur à Kébili. Notons que Amara Tlijani connait bien la région puisqu’il avait assuré, dans un passé récent, la responsabilité de directeur régional du développement à Sidi Bouzid.

Quant au poste du gouverneur de Kébili, il a été attribué à Mr Habib Jeridi. Il s’agit d’un remaniement effectué sous la pression démesurée de la machine de contestations  qui avait éclaté, le vendredi 5 octobre 2012, à Sidi Bouzid. La dégradation de la situation sécuritaire s’est illustrée par des jets de pierres, suite à une marche de protestation.

Les forces de sécurité n’avaient pas hésité à user de bombes de gaz lacrymogènes et de tirs de sommation afin de disperser les centaines de manifestants et évacuer le gouverneur Mansouri sous escorte militaire.

Cette explosion de colère intervient dans un contexte délicat et difficile caractérisé par une accentuation du dysfonctionnement de l’administration, suite à l’appel lancé, le jeudi 4 octobre 2012, par l’Union locale du travail, pour protester contre la politique de tergiversation des autorités régionales. Les protestataires de la région n’ont pas hésité à leur tour, à forcer le passage pour entrer dans le siège du gouvernorat de Sidi Bouzid et réclamer la démission du gouverneur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here