Enquête sur les perceptions et attitudes des Tunisiens

En vue de renforcer sa stratégie de communication de proximité, l’Agence nationale pour la maîtrise de l’Energie (Anme), en étroite collaboration avec la Coopération technique allemande (Giz), a mené une enquête sur les connaissances, perceptions et attitudes des Tunisiens par rapport à la maîtrise de l’énergie, et ce, pour le compte du projet «Promotion des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique», qui est mis en œuvre par l’Anme et la Giz.

L’enquête a pour objectif d’analyser les comportements des Tunisiens par rapport à la maîtrise de l’énergie, afin d’améliorer aussi bien les services de l’Anme que ceux des fournisseurs et prestataires de services des différentes filières.

Elle vise, également, à mesurer le degré de connaissance des Tunisiens des énergies renouvelables et des mesures d’efficacité énergétique, notamment les connaissances relatives aux technologies, leurs effets, prix, lieux de vente, etc.,  ainsi qu’à évaluer les connaissances, les sources et la perception des programmes de promotion de l’Anme.

Un échantillon représentatif de mille personnes, réparties sur tout le territoire national, a été entendu, entre juin et juillet 2012, à travers un questionnaire en face à face. L’enquête a démontré qu’en général, 91% des Tunisiens sont «tout à fait favorable» ou «plutôt favorable» à l’utilisation des énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique.

Ils sont favorables à la production d’électricité par des énergies renouvelables, notamment, par l’énergie solaire (91%), éolienne (85%) et  hydraulique (82%).

Cependant, ils ont un avis plutôt défavorable quant à la production d’électricité basée sur des ressources fossiles. Seulement 34% des Tunisiens approuvent la production d’électricité par le gaz, avec des taux encore plus bas pour le nucléaire (15%) et le charbon (14%).

Concernant les énergies renouvelables, et selon cette enquête, le chauffe-eau solaire (Ces) est la technologie la plus connue avec un taux de citation de 99%, contre 14% pour le système photovoltaïque, méconnu des  citoyens. 12% des ménages questionnés possèdent un Ces et leur degré de satisfaction varie entre 73% et 88 %, la principale raison d’utilisation étant l’économie d’énergie de 84%.

L’enquête divulgue aussi que 58% des autres ménages prévoient l’acquisition de Ces et 41% s’intéressent à l’acquisition de systèmes photovoltaïques.

Quant à l’efficacité énergétique, l’enquête dévoile que les lampes basse consommation constituent la mesure d’efficacité énergétique la plus connue (98%), suivie par les appareils électroménagers économes en énergie (52%).

D’autre part, 47% des ménages sondés s’intéressent à investir dans l’amélioration de l’efficacité énergétique de leur maison par l’isolation thermique ou le double vitrage.

Beaucoup de Tunisiens ont déjà adopté des comportements permettant d’économiser l’énergie, ainsi 68% allument et éteignent la lumière selon les besoins et 12% ferment le téléviseur si personne ne regarde.

Pour les économies de carburants, 22% des personnes ayant répondu à l’enquête veillent à l’entretien régulier de la voiture et 18% diminuent de vitesse en conduisant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here