Semaine du 24 au 28 Septembre 2012

Une situation difficile pour le secteur bancaire

Cette semaine a été riche en évènements, qui  ont touché principalement le secteur bancaire tunisien. La première annonce concernait la Banque de Tunisie. Vu qu’elle fait partie des entreprises dans lesquelles la famille du président déchu détenait une part du capital, l’Etat a annoncé le lancement d’un appel d’offres international pour la cession d’un bloc d’actions de 13,01% du capital de la Banque de Tunisie. La finalisation de cette opération est prévue pour décembre 2012.

 Cette semaine a été marquée aussi par un évènement qui était très attendu depuis plus de deux mois, à savoir la publication des états financiers sociaux au 31/12/2011 de la Stb. La banque a publié des résultats médiocres mais attendus. Elle a affiché un résultat net de 11,387 MDT avant modifications comptables soit un déficit de 106 MDT après une modification comptable de 117,277 MDT. Ce résultat catastrophique est dû à une insuffisance importante au niveau des provisions pour ses créances classées, dont 432 MDT d’engagements des membres de la famille du président déchu et de leurs alliés ainsi que les sociétés qu’ils contrôlent. Afin de parer à cette situation financière grave, l’Anc a voté le 12/09/2012 une levée de fonds de 117 MDT pour la Stb sous forme de dotation de l’Etat.

 Aussi, la Bct a annoncé cette semaine qu’elle a décidé de maintenir le taux d’intérêt inchangé et de fournir la liquidité nécessaire pour soutenir l’économie et que le Fonds Monétaire Arabe (Fma) vient de lui accorder trois prêts d’une valeur de 274,4 MDT, soit 180 MUS$. Ces prêts sont destinés à soutenir les efforts déployés par les autorités tunisiennes en vue du renforcement de la balance des paiements et de la position extérieure de la Tunisie et du marché des changes. Il est à noter que ces prêts octroyés à des conditions favorables avec des taux d’intérêt annuels variant entre 0,87% et 1,0% ont une durée de remboursement entre trois et quatre ans avec une période de grâce de 18 à 24 mois.

Une dernière publication, qui a eu lieu cette semaine et qui touche le secteur bancaire, est la note de S&P. Suite à la mise à jour de sa méthodologie Bicra qui prend en compte deux domaines d’analyse à savoir le risque économique ainsi que le risque industriel, l’agence de notation a procédé à la réévaluation du secteur bancaire tunisien. Pour le risque économique, la Tunisie a obtenu un score de 8 qui reflète un risque jugé « très élevé » en termes de résilience économique, « intermédiaire » à cause du déséquilibre économique et « extrêmement élevé » en termes de crédit dans l’économie. Concernant le risque industriel,  S&P a attribué à la Tunisie un score de 8 qui reflète un risque « très élevé » pour le « cadre institutionnel » et pour « le financement à l’échelle du système », outre un « haut risque » pour  « les dynamiques de concurrence ». Aussi S&P a indiqué que le gouvernement tunisien est classé comme « soutenant » les banques nationales. Il est à noter que la Tunisie a été classée dans le groupe 8 avec les pays suivants: le Liban, l’Egypte, la Géorgie, le Nigeria et le Kazakhstan. La notation globale Bicra comporte deux composantes à savoir la notation du risque économique et celle du risque sur le secteur bancaire; sachant que la notation globale de 8 attribuée au secteur bancaire tunisien est la même pour les deux composantes contre une notation de 7 pour la composante risque économique en Juin 2012.

Loin du secteur bancaire, la commission de dépouillement des candidatures pour l’acquisition des 60% du capital d’Ennakl Automobiles a retenu trois consortiums pré-qualifiés pour présenter une offre financière. Les trois investisseurs sont: HBG Holding, Momentum et Poulina-Parenin. La finalisation de la cession est prévue avant  la fin de l’année en cours.

Concernant les indices, le Tunindex a enregistré cette semaine une baisse de 0,99%  à 4 961,42.

Du côté des valeurs, la Sotumag était en tête du palmarès (+15,68% à 2,140 DT), suivie par la Steq (+4,41% à 8,290 DT) et la Stip (+4,35% à 2,400 DT). Cependant, la Simpar  a essuyé une perte de 5,15% à 66,300 DT.

Tunindex, révision de sa composition

Le comité des indices boursiers a décidé de mettre à jour l’échantillonnage du Tunindex en y incluant la valeur Ams à partir du 01/10/2012.

Tunindex 20, mise à jour

Le comité des indices boursiers a intégré Artes dans l’indice et a retiré l’Atl.

Somocer, Révision du flottant

Le  comité des indices boursiers a annoncé que le flottant de Somocer passe de 60% à 30% à partir de 01/10/2012.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here