Pourquoi la faculté 9 avril ferme-t-elle ses portes?

Le ministre de l’Enseignement supérieur, Moncef Ben Salem effectue, dans la matinée du jeudi 4 octobre 2012, une visite à la faculté « 9 avril » pour inspecter la situation quelque peu critique et réexaminer la possibilité de fermer la faculté, si nécessaire, pour une demi-journée seulement.

Le doyen de la faculté, Noureddine Kridis, a annoncé à Mosaïque FM que la décision de fermeture de la faculté a été prise par le conseil scientifique, mercredi 3 octobre, suite aux affrontements violents entre des étudiants de l’Union générale tunisienne des étudiants (UGTE) et des étudiants de l’Union générale des étudiants de Tunisie (UGET).

 En effet, dans l’après-midi du mercredi 3 octobre, la faculté « 9 avril » s’est transformée en théâtre de belligérances agressives. Et pour cause, selon des témoins présents au moment des heurts, un mouvement de protestation organisé par des étudiants de l’UGET pour protester contre les critères d’inscription aux mastères et réclamer leur droit, déjà refusé, à une inscription au master.

Les étudiants islamistes appartenant à l’UGTE, proche d’Ennahdha, ont envahi les locaux de la faculté avec des éléments étrangers à l’institution ramenés en renfort des quartiers populaires voisins, armés jusqu’aux dents de pierres, de gourdins et de bombes lacrymogènes. En conséquent, plusieurs blessés ont été enregistrés parmi les étudiants.

Les forces de l’ordre se sont abstenues d’intervenir, elles se sont contentées de suivre de loin les « débats » houleux et violents. Affaire à suivre.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here