«La situation économique de la Tunisie n’est pas critique»

«La situation économique de la Tunisie est inquiétante, mais loin d’être critique», a déclaré le gouverneur de la Banque centrale de Tunisie, Chedly Ayari,  lors d’un séminaire, organisé le 03 octobre courant, sur le thème de «la coordination des politiques monétaire et budgétaire».

Cette rencontre a pour but de concevoir une stratégie permettant une croissance plus élevée et une inflation faible, loin d’un conflit d’objectifs et d’instruments entre la politique monétaire et la politique  budgétaire.

A ce sujet, Chedly Ayari a indiqué qu’il est évident que le jeu de politique économique devra être de type coopératif. Ce jeu est basé sur des règles institutionnelles selon lesquelles la Bct veille, en vertu de ses statuts qui lui confèrent l’indépendance vis-à-vis du pouvoir politique, à la stabilité des prix.

Le gouvernement est tenu, de son côté, de se conformer à la discipline budgétaire. Cette orientation permet de garantir la soutenabilité de l’endettement public et d’éliminer le seigneuriage du financement direct de l’Etat par la Bct.

Et afin de cogérer le mix optimal des deux politiques, qui est, selon les dires du Gouverneur, une mesure restrictive et transitoire nécessaire, M. Ayari a appelé toutes les parties prenantes à garder espoir et à faire confiance aux dirigeants qui font leur possible pour sortir le pays du gouffre dans lequel il se trouve actuellement, ajoutant, en conclusion, qu’il est optimiste quant à la situation économique de la Tunisie, qui ne prédit pas une catastrophe.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here