Le temps est à l’action dans la région de Tataouine

Le gouvernorat de Tataouine, où le taux des sans emploi est des plus élevé à l’échelle nationale (selon l’Ins: le taux de chômage a dépassé 50%), profiterait d’une multitude de mesures de la part du gouvernement. L’objectif, selon un communiqué publié par la présidence du gouvernement, est d’impulser le processus du développement et de lutter contre le chômage dans la région.

L’annonce de ces mesures est venue à la suite d’une réunion, tenue vendredi 28 septembre 2012 à la Kasbah et présidée par le chef du gouvernement provisoire, Hamadi Jebali, en présence de hauts responsables des ministères concernés et d’une délégation du gouvernorat de Tataouine, composée des membres de l’Anc, des militants de la société civile et des organisations professionnelles et des représentants des directions régionales.

Face à l’urgence de la situation à Tataouine, des mesures de grande ampleur ont été décidés en matière d’emploi et d’infrastructure.

Pour ce qui est de l’emploi, il a été commandé d’impulser l’emploi et les recrutements dans la région, de créer une commission regroupant les parties concernées, afin d’examiner la proposition visant à réserver au profit des jeunes de la région un quota de postes d’emploi dans les sociétés pétrolières opérant dans la région, selon des modalités qui seront examinées ultérieurement.

Quant aux embûches qui freinent les investisseurs projetant de lancer des projets dans la région, notamment, celles d’ordre financier, le gouvernement a exprimé son intention de veiller à transcender ces difficultés et à rapprocher les prestations administratives du citoyen à travers la création de Maisons des services administratifs dans les régions à forte densité démographique.

Une autre mesure consiste à réhabiliter le point de passage de « Dhiba », afin de garantir la fluidité de la circulation des biens et des personnes.

Afin de concrétiser ces décisions et projets, en attendant d’examiner le reste des propositions, secteur par secteur, il a été décidé de créer une commission de suivi qui se réunira dans les jours à venir pour prendre les décisions appropriées à cet effet et les soumettre à un conseil ministériel restreint (Cmr).

Le gouvernement provisoire a la ferme intention d’accélérer le rythme du développement dans les régions et la réalisation des projets publics. Preuve à l’appui, il  promet de programmer une visite gouvernementale dans la région dans les prochains jours afin d’assurer le suivi de la mise en œuvre de ces décisions et d’accélérer le rythme de leur réalisation pour un meilleur développement dans les régions de Tataouine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here