La reprise a le vent en poupe

L’usine des composantes des voitures Isuzu, qui relève de la Société des industries mécaniques maghrébines de Kairouan, sise dans la zone industrielle de Kairouan, a repris ses activités au début de cette semaine, a annoncé Hamadi Atrous, le directeur général de l’entreprise, lors d’une d’une conférence de presse, dans l’après-midi de jeudi 27  septembre2012.

A  l’évidence, cette reprise aurait un impact positif sur la région en général et bien sûr « auprès des autres sociétés et des unités de production de composants automobiles qui avaient subi les retombées économiques à la suite de l’arrêt de sa production, depuis dix ans », comme l’affirme son patron.

Ce dernier a  ajouté, dans ce sens, que la direction de la filière de Kairouan a l’intention de recruter 500 employés, par l’intermédiaire de la direction régionale de l’emploi, dont prés de 230 personnes ont déjà été embauchées.

Pour ce qui est de la production de cette usine, établie sur 50 ha, le responsable a la ferme détermination de produire, dans une première étape, huit camionnettes et camions moyens et lourds par jour et de « développer davantage les activités pour atteindre une moyenne de 20 camions, dans les plus brefs délais ». Quant à l’année à venir, le directeur général, Hamadi Atrous, a signalé que l’usine projette de produire des minibus, ce qui nécessitera l’augmentation du nombre des employés et techniciens.

Une bonne partie des camions produits serait exportée vers le Liban. Des tractations seraient en cours avec d’autres entreprises intéressées pour la production de voitures légères destinées à l’exportation vers l’Algérie et le Maroc, dans une première étape.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here