Un point sur les P/BOOK et ROE

L’actuel P/Book 2012 pour l’univers AlphaMena, fort de 80 valeurs, est de 2,00x (il était à 2,04x en juin 2012). Les extrêmes sont le 0,65x des transporteurs aériens, le 0,82x des métaux non ferreux et le 1,95x des banques d’un côté (2,35x pour les assurances), les spécialistes de la distribution alimentaire à 3,38x et les constructeurs à 3,11x d’un autre côté.

Les extrêmes par valeur sont Tunisair (Achat, Tunisie) à 0,28x et Magasin Général (Vente, Tunisie) à 9,92x. Le ROE moyen de notre univers, sur les quatre dernières années (jusqu’à 2012), se situe à 18,92%. Si nous nous intéressons seulement aux banques, aux assurances et à la distribution alimentaire, nous aurons comme ROE moyen sur les quatre dernières années de respectivement  15,95%, 15,04% et 6,69%. Le coût des capitaux propres pour l’univers AlphaMena est de 9% (4% pour le taux sans risque et 5% pour la prime de risque objectif). Ainsi, pour les trois secteurs banques, assurances et distribution alimentaire, nous aurons un taux de rentabilité exigé calculé de respectivement 8,87%, 9,76% et 8,02%.

En dehors de la distribution alimentaire, l’actuel P/B est à peu près en ligne avec les rendements moyens et les coûts des capitaux propres. Pour la distribution alimentaire, la différence entre le P/B observé et estimé est partiellement justifiée, puisque le secteur a passé un très mauvais 2011 (un résultat déficitaire de 5,81 M€), et que Magasin Général (Vente, Tunisie) est en pleine phase de restructuration.

La tendance pour les Banques devrait être stable pour les ROE (16% attendus en 2013) et probablement une légère augmentation de leur coût des capitaux propres due à l’accroissement des risques de défaut dans les deux années à venir. Pareil pour les assurances, les ROE devraient repasser la barre des 17% (niveau atteint en 2011) mais les risques afférents à leur activité Vie restent difficiles à appréhender (en particulier pour les assurances marocaines). Ainsi, les P/Book des banques et les assurances pourraient poursuivre leur tendance baissière pour les deux années à venir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here