Le staff hospitalier de Tunis menace de grève

« Les médecins, pharmaciens et dentistes des hôpitaux publics de Tunis mettront le brassard rouge, à partir du lundi 3 septembre 2012, au cas où le ministère de la Santé publique ne répondrait pas à leurs revendications » a menacé Mohamed Hedi Souissi, le secrétaire général du syndicat, lors d’une conférence de presse tenue le 29 août 2012.

M. Souissi n’a pas démenti la possibilité d’une grève générale dans la capitale.

Les revendications des protestataires portent non seulement sur les questions sociales et matérielles mais aussi sur la nécessité de réformes dans les services d’urgence à l’intérieur des hôpitaux publics.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here