Le temps n’est pas au beau fixe pour les chefs d’entreprises industrielles

Prés de 31% des chefs d’entreprises tunisiens dans les industries manufacturières ont prévu une légère baisse dans leurs activités, entre le 1er et le 2ème trimestre 2012, a révélé une récente enquête réalisée par l’Institut national de la statistique (INS) et publiée en cette fin de  mois d’aout  2012.

Selon cette enquête, qui porte sur « la situation et les perspectives des entreprises industrielles », menée par secteur auprès de 628 chefs d’entreprises, la régression serait le résultat « d’un recul prévu dans le rythme de croissance des industries chimiques et manufacturières». Près de 6% des hommes d’affaires sondés par l’INS, ont révélé une stagnation de la production de leurs entreprises, au cours du deuxième trimestre 2012.

Ce sondage d’opinion reflète une régression de la production des industries agroalimentaires, mécaniques et électroniques (IME) ainsi que d’autres secteurs manufacturiers, contre une amélioration du secteur des matériaux de construction.

Pour ce qui est du troisième trimestre 2012, les industriels tablent  sur une amélioration de la production des secteurs des industries agroalimentaires et des IME.

En revanche,  37% des personnes interrogées s’attendent à une baisse relative de l’activité industrielle, pour les mois de juillet, août et septembre 2012.

Prés de 3% des chefs d’entreprise affirment une baisse de la demande des produits industriels au cours du 2ème trimestre, alors que 33% pensent que la demande va stagner, au cours du troisième trimestre.

Au sujet de la demande extérieure, la tendance est à la stagnation au cours du deuxième trimestre, selon cette enquête. Toutefois, 23% des chefs d’entreprise sondés prévoient une amélioration de la demande extérieure pour le secteur industriel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here