La tendance long terme du ROCE (mise à jour)

Après plus de deux mois, nous revenons sur la tendance long terme du ROCE (Return on Capital Employed – Rendement des capitaux investis).

Durant cette période, les marchés vivent encore une période difficile caractérisée par le retour sur le devant de la scène de la volatilité au regard d’un contexte sociopolitique fragile et d’un contexte économique global qui ne s’est pas amélioré.

Ainsi, nous avons prêté attention à l’évolution du ROCE entre 2009 et 2012, qui nous donnent quelques raisons d’être optimistes. Le ROCE des valeurs Non-Financières (environ 49 capitalisations boursières arabes) se trouverait autour de 11,1% en 2012, soit une baisse par rapport aux 11,7% de 2011 et 11,8% de 2010 et  en chute par rapport aux 13,8% de 2009. Avec du recul, un ROCE de 15% n’est sans doute pas soutenable à long terme et l’actuel 11,1% est raisonnablement faible. Ce qui nous permet de dire que les niveaux affichés pour 2010 et 2011, aux alentours de 13%, seraient un nouveau point d’équilibre que les valeurs non-financières arabes devraient retoucher. Pour 2013, le ROCE est attendu à 12,9%, soit un niveau proche de l’objectif des 13%.

Le WACC utilisé par AlphaMena est d’environ 9%, avec un taux sans risque de 4% (qui parait acceptable actuellement) et une prime de risque de 5%, de sorte que les Non Financières arabes ne soient pas destructrices de valeur.

Ainsi, l’écart entre 11,1% et 9% suggère une génération de valeur de 0,991 Mds€ annuellement sur les « quelques » 47,227 Mds€ de capitaux employés. Pour information complémentaire, la génération de FCF (avant dividendes) sur le même univers se monte à environ 3,9 Mds€. Les secteurs qui ont vu leur ROCE durablement s’améliorer sont l’Aluminium, les Constructions et l’Emballage. Parmi les secteurs auxquels nous faisions référence précédemment, tous ne viennent pas immédiatement à l’esprit lorsque nous parlons de secteurs délivrant de la valeur.

Évidemment les « Bears » trouveront une quantité infinie de bonnes raisons pour dire qu’une telle évolution n’est pas soutenable. Xls sur demande.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here