Un exploit technologique sans précédent

curiosity-mars-robot-nasa image à la une

Le nouveau  robot Curiosity de la Nasa a atterri, lundi 6 Aout 2012, sur le sol martien au terme d’un voyage de plus de huit mois et après avoir parcouru 567 millions de kms. Déjà lancé le 26 novembre 2011, son objectif principal est de chercher des traces de vie passée ou présente sur la planète rouge. Le coût du programme de Curiosity est de prés de 2000 millions d’euros.

Toutes les opérations de rentrée atmosphérique et d’arrivée au sol, les plus complexes jamais mises en œuvre, se sont déroulées à la perfection.

Quelques minutes seulement après l’amarsissage du laboratoire scientifique mobile le plus sophistiqué jamais utilisé en dehors de la Terre et qui a eu lieu comme prévu, le rover a pu envoyer, via le satellite Mars Odyssey, ses premières images depuis la surface de la planète rouge.

Ces images montrent que le rover a atterri dans une zone favorable, sur un terrain dur et relativement plat. La grande crainte des pilotes était d’atterrir au milieu de dunes. Cela aurait rendu le démarrage du robot beaucoup plus compliqué. Le rover s’est posé dans le cratère de Gale, à 250 mètres seulement du point d’atterrissage prévu et à la seconde près par rapport aux estimations faites la semaine dernière.

 Le rover semble en parfait état. Des premiers tests ont montré que l’un de ses principaux instruments, le laser français ChemCam qui permet l’analyse de roches à distance, fonctionne parfaitement. Il est situé sur le mât de Curiosity qui doit se déployer dans les prochains jours.

Après de nombreuses vérifications, le rover  devrait commencer à rouler début septembre. Il pourra alors mener à bien sa mission principale: partir à la recherche de traces de vie passée dans les roches martiennes.

 Curiosity serait en quête  de découvrir si l’environnement martien a pu être propice au développement de la vie microbienne. D’autant plus que le rover est capable de prélèvements, en perçant le sol et de les analyser.

Ce robot à six roues est « l’engin d’exploration le plus gros et le plus perfectionné jamais envoyé », avait souligné le directeur du programme d’exploration de Mars à la Nasa, Doug Mc Cuistion, tout en ajoutant que « seules 40% des tentatives d’envoyer des vaisseaux sur Mars ont été couronnées de succès. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here