Préserver et renforcer les postes d’emploi

leoni 3

Leoni Tunisia Group, premier employeur privé en Tunisie ( 14 000 salariés ) et leader européen dans le domaine du câblage pour des applications dans le domaine de l’automobile et de nombreux marchés industriels, a décidé de fermer son unité basée à Ezzahra, tout en essayant de  préserver les 600 postes d’emploi de cette unité, dans une stratégie d’assurer 1.700 nouveaux postes d’emploi directs à Sousse et à Mateur. Un défi à relever, par l’entreprise, dans la transparence et l’engagement responsable.

Sur les motifs réels de la fermeture de cette unité, le devenir des 600 employés et la stratégie de Leoni, le directeur général du groupe Mohamed Arbi Rouiss, accompagné du directeur des ressources humaines, Wissem Boujemaa, font le point.

Pour expliquer les raisons « purement économiques » de la proposition de transfert volontaire des employés, dans l’intérêt du travail du site d’Ezzahra vers ceux de Mateur et de Sousse, M. Rouiss souligne que dans le contexte crispé de crise économique mondiale, la direction de Leoni, a cherché par tous les moyens des solutions meilleures.

Reste que les spécificités techniques de l’usine d’Ezzahra font que la production n’est possible que pour son unique client italien( FIAT ), qui lui-même, subit comme beaucoup d’autres industriels Européens, à l’exception des allemands, les répercussions de la crise économique mondiale dans le domaine de l’automobile.

Selon le directeur général du groupe Leoni Tunisie, ce client « ne pourrait plus supporter le coût de revient assez élevé, comme c’est le cas au niveau de l’usine d’Ezzahra ». En effet, au niveau de ce site de production, « le client FIAT n’est plus capable de fournir des commandes qui peuvent satisfaire la rentabilité du site et, par conséquent, il refuse de continuer la production à Leoni Ezzahra, ce qui explique que le site tourne aujourd’hui au tiers de sa capacité totale », a précisé M.Rouiss. Allant même à menacer de délocaliser toute l’activité de l’usine de Leoni Ezzahra en Roumanie, en cas de refus de sa demande.

leoni 2

Leoni Tunisia Group, semble assez conscient de sa responsabilité sociale et en tant qu’entreprise citoyenne voit dans le transfert volontaire des salariés d’Ezzahra une solution inévitable pour préserver les 600 postes d’emploi. D’autant plus, que ces employés qualifiés ont une expertise bien particulière dans l’assemblage de câbles, ainsi qu’une compréhension approfondie des conditions opérationnelles et des corrélations techniques du côté utilisateur. Ce transfert empêcherait, ainsi, de délocaliser l’activité en Europe de l’Est, région concurrente de la Tunisie.

La décision du transfert ne serait pas du goût de tout le monde, même si l’objectif est de consolider la pérennité des postes d’emploi pour le personnel d’Ezzahra. Puisque, chaque salarié se verrait proposer le même poste ou un poste comparable. Un accompagnement individuel à la mobilité est également prévu tout en prenant en compte les réalités familiales et personnelles de chacun.

Le Groupe Leoni prendra en charge tous les frais de logement pour les agents qui acceptent la mutation et ce, pendant une année à partir de la date de leur affectation.

« Même s’il y avait des salariés qui décideraient de ne pas rejoindre Mateur ou Sousse, l’entreprise allemande leur proposera des mesures d’accompagnement et ce, conformément à la législation en vigueur, garantissant aux salariés, en toute transparence, leurs droits les plus absolus; sans oublier de rappeler que tous les canaux de communication demeurent ouverts avec toutes les parties prenantes dans ce contexte, notamment les salariés et les organismes syndicaux », a ajouté le directeur des ressources humaines.

leoni 6

Cette conjoncture, si complexe soit-elle, « a renforcé la détermination du groupe Leoni à doubler l’effort visant à gagner d’autres marchés porteurs et garder ainsi sa position d’acteur majeur dans l’économie tunisienne et dans la lutte contre le chômage » rassure son directeur général.

Cette entreprise, basée en Tunisie depuis plus de 35 ans, assure, déjà, la fabrication du câblage pour six grandes marques mondiales dans le domaine de l’automobile.

La gamme de produits de Leoni Tunisie comprend, outre des produits de fils, des câbles standards et spéciaux sur mesure, ainsi que des systèmes entièrement confectionnés pour un vaste champ d’application. Le Groupe, coté au MDAX allemand, a réalisé un chiffre d’affaires de 3,7 milliards d’euros en 2011.

Ainsi, dans le sens de l’extension de l’unité de production des câbles au profit de l’un de ses clients, la filiale du groupe allemand Leoni AG, Leoni Tunisie, l’un de ses fleurons, reconnu pour son savoir-faire, cherche à inscrire la mutation des employés d’Ezzahra dans la stratégie d’assurer, avant fin septembre 2012, prés de 1.700 nouveaux postes d’emploi directs, dans les zones industrielles de Messaâdine à Sousse et de Mateur à Bizerte.

Encore que, le directeur général et ses collaborateurs avouent que « malgré le taux de chômage, qui est aujourd’hui relativement élevé en Tunisie, réaliser le nombre de 1700 emplois semble encore une opération, il est vrai sans précédent, mais inaccessible aussi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here