Mise en perspective des ROE entre 2008 et 2013 (mise à jour)

Alpha1

La moyenne des ROE arabes de 2008 (l’univers composé de 78 capitalisations arabes) était à 40,5%. Cela s’est avéré un pic. Les banques avaient alors un return de plus de 31% avec NSGB (Achat, Egypte) publiant un rendement supérieur à 34%.

Quatre années plus tard, les perspectives pour 2013 (qui sont donc cinq ans après le pic) sont de 18% pour les 78 titres de l’univers et d’environ 16% pour les banques. Les chiffres attendus pour 2013 sont en cohérence avec une approche du coût des capitaux propres actuels par AlphaMena (9%, soit un taux sans risque de 4% et une prime de risque de 5%).

Nous pouvons espérer que la leçon a été retenue: des ROE élevés sont, simplement, annonciateurs d’un crash à venir. Entre 2008 et 2013, les banques auront accru leur base de fonds propres de 102% pour atteindre environ 11,640 Mds€. Cette augmentation de 5,883 Mds€ vient à hauteur de 1,324 Mds€ des augmentations de capital (notre modèle ne tient pas compte de l’augmentation de capital annoncée par STB (Achat, Tunisie).

A notre avis, la part des levées de fonds en equity devrait augmenter, puisque la facture du printemps des révolutions et le financement de la reprise économique doivent être obligatoirement réglés par quelqu’un. Actuellement, notre modèle admet que les résultats mis en réserve par les banques représentent 4,559 Mds€ sur 5 ans. Si nous regardons tous les secteurs à la fois, les capitaux propres en 2013 devraient atteindre 34,738 Mds€, une progression de 12,947 Mds€ comparée à 2008. Cela vient des résultats mis en réserve à raison de 10,784 Mds€ et d’augmentations de capital à hauteur de 2,163 Mds€. Encore une fois, ce dernier chiffre concerne tous les secteurs cumulés. Ainsi, après avoir déduit les 2,573 Mds€ distribués par les banques, le reste des secteurs auraient en fait distribué 24,144 Mds€ à leurs actionnaires.

Nous pensons que les banques n’ont pas encore absorbé le choc de 2011 et que l’impact de la récession de l’année dernière, devrait tôt ou tard, toucher les comptes et la rémunération des actionnaires des établissements de crédit (surtout en Tunisie et en Égypte). Les informations issues des banques ne confirment pas actuellement ces propos et les levées de fonds attendues par AlphaMena ne sont pas encore à l’ordre du jour. Wait and see…

Alpha2

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here