Petrofac mise sur le développement social

Face aux revendications pressantes des marins-pécheurs et agriculteurs de l’archipel de Kerkennah, situé à une vingtaine de kilomètres au large de Sfax en Tunisie, la société pétrolière britannique de prospection et d’exploitation énergétique  Pétrofac  implantée,  depuis sept ans dans la région, a financé l’acquisition d’une unité de scanner d’un montant de 750 mille dinars au profit de l’hôpital régional de Kerkennah.

A cet effet, une cérémonie d’inauguration a eu lieu le samedi 30 juin dernier, en présence du ministre de l’Enseignement supérieur, Moncef Ben Salem, du gouverneur de la région Fethi Derbali, du directeur de l’hôpital Mohamed Gaddour, du président directeur général de la société britannique de prospection et d’exploitation énergétique « Petrofac » ainsi que du cadre médical et paramédical de l’hôpital et les habitants de l’archipel.

scanner à Kerkhennah

Selon le directeur de l’hôpital, cet acquis, écourtera les délais de traitement et d’attente des patients et allégera les frais de déplacement. Il a également  ajouté que Petrofac s’est aussi engagé à acquérir des équipements médicaux, au titre de l’année 2013, moyennant une enveloppe de 400 mille dinars, dont un appareil d’échographie et une unité de radiographie osseuse.

Ainsi, développer une approche citoyenne sociale, semble l’objectif de Pétrofac, qui s’est en effet  engagée à contribuer au développement économique, social et culturel essentiellement dans l’île de Kerkennah. Et ce, en mobilisant annuellement une enveloppe de 1,5 million dinars, pour soutenir le développement et l’emploi dans la région.

Selon Bob Rook le manager des chantiers Chergui, « Pétrofac est déterminée  à rester en Tunisie et a même élargi ses activités en entamant de nouveaux travaux de prospection du gaz dans l’île de Kerkennah où elle produit pour 30 millions de m3 de gaz par an ». Ainsi, la société tend, en partenariat avec l’Entreprise tunisienne d’activités pétrolières (Etap), à établir un programme social, culturel et sportif pour l’île.

Outre, l’installation de ce scanner, l’installation d’un manège gonflable, des animations dans les rues de Kerkennah et un tournoi de football, la même société pétrolière britannique s’est déjà engagée à offrir un minibus à l’association des handicapés à Kerkennah et de distribuer 47 ordinateurs à des établissements scolaires et publics de la région.

Petrofac

Cependant, Pétrofac, qui voudrait augmenter son volume de production en Tunisie et qui est en train d’étudier de nouvelles opportunités d’investissement dans d’autres régions de notre pays, et malgré ses efforts de conforter le développement de Kerkennah afin qu’elle  puisse devenir un partenaire à part entière dans l’œuvre de développement global du pays, rencontre encore des protestations, particulièrement de la part des marins-pécheurs d’El Ataya (où se trouve le siège de Petrofac).

Ces marins revendiquent encore  les mêmes dédommagements obtenus par les marins-pêcheurs de Mellita et Ouled Kacem de la Société TPS (Thyna petroleum services) en remplacement des activités de la pêche interrompues suite à une fuite de pétrole en mer, il y a un an.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here