Partenariat tuniso-algérien

Partenariat tuniso-algérien

Renforcer le partenariat entre les pays maghrébins et faire de la région du Maghreb arabe un site d’investissement attractif, aussi bien pour les hommes d’affaires maghrébins qu’étrangers, tel est l’objectif de l’atelier technique, organisé lundi 11 juin 2012, à la maison de l’exportateur (CEPEX), sur le partenariat tuniso-algérien ayant pour thème les Opportunités et les Moyens de concrétisation.

Dans ce sens, le président de la Chambre mixte tuniso-algérienne (CMTA) et vice-président du forum des chefs d’entreprises, M. Moncef Othmani, a souligné, lors de cette rencontre, que « l ‘Algérie est un pays qui veut se reconstruire avec une industrie nouvelle et nous considérons que les partenaires privilégiés sont nos amis et frères tunisiens, c’est pourquoi nous les invitons à venir participer plus activement à cette politique ».

Il a également précisé que, dans le cadre des législations, il y a des avantages nombreux et variés qui encouragent les investissements, notamment les terrains donnés en concession pour 99 ans à des prix très modérés et des financements accordés à des taux qui ne dépassent pas les 3.5% par an.

Pour que cette invitation algérienne adressée aux hommes d’affaires tunisiens soit fonctionnelle, M. Moncef Othmani a recommandé la création d’un fonds commun pour l’impulsion des investissements dans les deux pays et la mise en place d’un cadre réglementaire bilatéral propice à la création des entreprises. Il a appelé à l’élaboration d’une première liste de projets dont ont besoin les deux pays, afin de booster les entreprises tunisiennes et algériennes, qui doivent s’y investir.

La nécessité d’accorder des garanties au profit des investisseurs des deux pays et de consolider davantage la coopération tuniso-algérienne sont aussi des enjeux à relever pour un meilleur partenariat. L’ambassadeur de la Tunisie en Algérie, M.Néjib Hachana, a mis l’accent sur cela, lors de son intervention sur le cadre global des échanges entre les deux pays.

Les opportunités d’affaires offertes dans le pays voisin qu’est l’Algérie sont nombreuses et peuvent  intéresser l’investisseur tunisien. Ces opportunités s’offrent notamment dans les domaines de l’industrie et du montage automobiles, de l’industrie pharmaceutique, du bâtiment, de l’électricité et des TIC, en plus des industries alimentaires et de la pêche. M. Riadh Ben Zargua, directeur de la représentation commerciale tunisienne en Algérie du CEPEX, a pour sa part, indiqué que le nombre d’entreprises tunisiennes implantées en Algérie varie entre 70 et 80 seulement, avant d’ajouter que : « l’Algérie importe 80% de ses besoins de la Tunisie; ce qui encourage à booster l’investissement en Algérie. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here