Les greffiers et les agents des tribunaux observent une grève les 30 et 31 mai

vaccination

En signe de protestation contre ” la lenteur ” du ministère dans le traitement des ” revendications légitimes ” des agents de la justice, le syndicat national de la justice a décidé une grève les 30 et 31 mai courant. Selon Mohamed Ali Amdouni, le secrétaire de ce syndicat, cette mesure vient à la suite de l’élaboration ” unilatérale ” du ministère de la justice d’un statut particulier des agents de la justice. ” Le ministère de la Justice n’a pas tenu ses promesses ” a t-il affirmé, lors d’une conférence tenue le 25 mai, à Tunis, avant d’insister que ”  le syndicat n’est pas tenu à se conformer à ce statut et s’emploiera à le développer “. Les greffiers et les agent  des tribunaux réclament  des conditions professionnelles et matérielles adéquates pour exercer leurs fonctions ainsi qu’une meilleure sécurisation des tribunaux.

D’autres intervenants dans le domaine judiciaire ont  exprimé leur mécontentement du travail du gouvernement concernant la justice. La présidente du syndicat des magistrats, Rawdha Laabidi, a menacé de boycotter les élections du comité provisoire qui remplacera le conseil supérieur des magistrats, si le ministère transfère le projet à l’Assemblée constituante sans se référer et discuter avec toutes les parties concernées. Ce projet de comité provisoire de la magistrature a déjà été rejeté par l’association des magistrats  ainsi que par  l’ordre des avocats.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here