De la qualité d’huile à la qualité d’emballage

De la qualité d’huile à la qualité d’emballage

Six entreprises tunisiennes ont obtenu le prix du 2ème concours national de la meilleure huile d’olive conditionnée pour la saison oléicole 2011- 2012, organisé, le mardi 22 mai 2012, par le Centre technique de l’emballage et du conditionnement (Packtec).

Rehaussée par la présence de Lamine Chakhari, ministre de l’Industrie et Mohamed Ben Salem, ministre de l’Agriculture, la cérémonie de remise des prix a été l’occasion de valoriser les efforts accomplis par les entreprises tunisiennes, pour doter l’huile d’olive de toutes les spécificités lui permettant de saisir les opportunités des marchés à l’export.

Ce concours a été ouvert à toutes les entreprises œuvrant dans le domaine de la production et de l’exportation de l’huile d’olive conditionnée. Il s’est déroulé conformément à un règlement élaboré sur la base des règles établies en la matière par le Conseil oléicole international (Coi). Il a vu, dans sa deuxième édition, la participation d’une vingtaine d’entreprises qui représentent environ 50% des exportateurs et qui réalisent autour de 80% des quantités exportées. Les catégories concernées sont l’huile d’olive extra-vierge avec fruité fort et l’huile d’olive 
extra-vierge  avec fruité moyen.

Le premier prix dans la catégorie huile d’olive extra-vierge avec fruité fort, dont la valeur est de 10.000 dinars, a été décerné à la société Sotame. Le deuxième prix, d’un montant de 7.000 dinars, a été remis à l’huilerie Jebabli, tandis que le troisième prix, d’une valeur de 5.000 dinars, a été octroyé à la société Ulysse agroalimentaire.

S’agissant de la catégorie huile d’olive extra-vierge avec fruité moyen, le premier prix (10.000 dinars) est revenu à la Société Sarra huiles, le deuxième (7.000 dinars) à l’huilerie Loued et le troisième (5.000 dinars) a été octroyé à la Société Medagro.

La note globale a été attribuée sur la base de deux critères: la qualité de l’huile, qui représente 75% de la note, et la qualité de l’emballage, représentant les 25% restants.

Des certificats de reconnaissance ont été remis aux autres entreprises participantes, pour les efforts entrepris dans la promotion de la filière oléicole. Un logo sera apposé sur les étiquettes des produits gagnants, afin de valoriser cette distinction, aussi bien auprès des acheteurs que des consommateurs finaux.

Présent à la cérémonie, Mohamed Ben Salem, ministre de l’Agriculture, a indiqué que l’huile d’olive tunisienne occupe une place de choix sur les marchés internationaux et que la plupart des sociétés tunisiennes spécialisées dans la production de l’huile d’olive conditionnée ont obtenu des prix internationaux. Il s’agit maintenant d’encourager la consommation d’huile d’olive tunisienne, dont la production a atteint 30 mille tonnes, sur un total de 180 mille tonnes produites, au cours de la saison précédente. Il faut également appeler les industriels à garantir l’approvisionnement du marché local en huile d’olive, à des prix adaptés au pouvoir d’achat du citoyen tunisien.

Mohamed Lamine Chakhari, ministre de l’Industrie, a indiqué, pour sa part, que la Tunisie occupe la deuxième place, après les pays européens, avec une moyenne annuelle d’environ 150.000 tonnes exportées durant les cinq dernières campagnes, soit environ le quart des quantités faisant l’objet d’échanges commerciaux à l’échelle internationale. Il a rappelé, dans ce contexte, que les résultats enregistrés au niveau de l’exportation de l’huile d’olive conditionnée sont encourageants, étant donné que la production est passée de 1.250 tonnes, durant la campagne 2005-2006, à 13.000 tonnes durant la campagne oléicole 2010-2011.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here