« Tunisie 2040: contribution au renouvellement du projet moderniste tunisien »

“Tunisie 2040: contribution au renouvellement du projet moderniste tunisien”
Tous droits réservés. © L'économiste

 » Tunisie 2040: contribution au renouvellement du projet moderniste tunisien « , telle est l’étude publiée et présentée officiellement, lors d’une conférence organisée le 22 mai 2012, en présence de personnalités du monde politique comme Béji Caïd Essebsi, Ahmed Néjib Chebbi, un grand nombre de syndicalistes (Cgtt, Ugtt), des membres de l’Anc, des journalistes…

Cette étude a été réalisée par un groupe d’universitaires tunisiens, également présents à cette manifestation, en particulier Ahmed Ounaies, diplomate, ex-ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Zghal, sociologue, Abdelhamid Henia, historien, Mohamed Ben Romdhane, économiste, Abdelmajid Cherfi, islamologue, Amor Belhédi, géographe, Mustapha Haddad, ingénieur, Ghazi Ghrairi et Asma Nouira, juristes, Tahar Ben Guiza, philosophe et Habib Guiza, syndicaliste.

La formulation du thème de recherche affirme dans son fond la persistance de l’espoir et l’aspiration au progrès, tout en exprimant indirectement le choc, le malaise et le sentiment d’échec. Prévenant la censure, le projet s’astreint formellement au champ culturel et scientifique, apparemment loin d’un quelconque empiètement dans l’ordre politique. Du reste, le choix d’une projection aussi lointaine que 2040 vise à écarter la suspicion de focaliser l’étude sur le présent. L’équipe de travail a abouti en définitive à un tableau assez complet du relief économique, social et culturel, assez éloquent pour comprendre l’inadéquation du système politique et son inévitable explosion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here