Les levées de fonds déferlent sur la place de Tunis

Les levées de fonds déferlent sur la place de Tunis


C’était attendu, mais l’ampleur et la succession des annonces d’augmentations de capital (bien évidemment celle par voie de souscription) nous ont surpris. En outre, un autre élément de surprise est le fait que l’annonce de ces levées de fonds ne concernent pas un seul secteur, alors que nos attentes étaient plutôt concentrées sur le secteur financier en particulier les établissements de crédit tunisiens. Dans un souci de précision, deux parmi les six opérations ont déjà été annoncées en 2011. Il s’agit de SOTUVER (Vente, Tunisie), où la levée de fonds globale de 5,526 MTND servira à financer partiellement le doublement de sa capacité de production, et de Tunis Ré (Alléger, Tunisie), une importante opération de 60 MTND (pour une capitalisation avant détachement de 99,900 MTND), nécessaire pour pourvoir attaquer les marchés internationaux. Vraisemblablement, la levée de fonds de Tunis Ré en 2012 sera suivie par une autre grande opération en 2013 (pour le moment, le management parle d’une augmentation de capital réservée à un partenaire technique). En ce qui concerne les opérations qui ont été récemment annoncées, la plus importante sans doute est celle de STB (Achat, Tunisie). La banque publique espère lever plus de 162,720 MTND (en deux tranches entre 2012 et 2013) pour une capitalisation boursière de 247,357 MTND, soit la plus importante recapitalisation jamais réalisée sur la place de Tunis (cf ; notre Daly du /04/2012 pour plus de détails sur cette opération). A noter qu’environ 53% de cette recapitalisation doit être apportée par l’État tunisien (directement ou indirectement), un véritable souci pour l’actuel gouvernement surtout que la STB ne devrait pas être la seule entreprise publique à recourir à une augmentation de capital. Les choses ne sont pas différentes pour la filiale spécialisée dans le leasing de la STB, El Wifack Leasing (Alléger, Tunisie). Cette dernière a annoncé une augmentation de capital de 13 MTND (il y aura également une deuxième tranche dont les détails n’ont pas été communiqués, hormis le nombre d’actions soit 1 Mio d’actions).

Cet appel au compartiment  » actions  » traduit les difficultés des loueurs à trouver des ressources, puisque même les sorties sur le marché obligataire sont très difficiles à réaliser, vu que les principaux bailleurs de fonds sont les banques qui pâtissent de l’assèchement de la liquidité sur le marché monétaire. Toujours dans le compartiment des financières, nous avons également l’opération SITS (Vente, Tunisie), une levée de fonds de 7,8 MTND (la capitalisation du promoteur immobilier se situe à 48,880 MTND). Enfin, Carthage Cement (Vente, Tunisie) a annoncé une recapitalisation de 80 MTND, dans le cadre d’un financement complémentaire de 140 MTND (dont 20 MTND pour financer intérêts intercalaires à échoir avant la date du 15 mars 2013) nécessaire pour achever la construction de la cimenterie. Nous y reviendrons sur cette opération après la communication de plus de détails sur cette levée de fonds.

L’impression est que ces opérations déjà annoncées risquent d’être suivies par de nouvelles annonces, ce qui fera de 2012, l’année des recapitalisations (330 MTND sont déjà annoncés vs 588 MTND d’augmentations  de capital cumulées sur la période 2008-2011). Trouver les ressources sera certainement une mission extrêmement ardue.

 SECTOR

 UPSIDE

 P/E 2012

 YIELD 2012

 Earn Grw 2012

 Financières

2.08%

 12.1x

2.49%

26,60%

 Cycliques

49.00%

  6.8x

10.30%

26,20%

 Semi Cycliques

-3.05%

13.1x

5.93%

11,60%

 Conso. cyclique

 20.10%

12.8x

4.75%

 23,30%

 Défensives

18.20%

12.3x

6,24%

 26,20%

 Croissance

-16.50%

21.4x

2,56%

 41,00%

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here