2011 risque de peser encore

2011 risque de peser encore

En dépit d’une dernière de semaine caractérisée par une forte hésitation (-0,62% à 5.083,39 pts), le marché au mois d’avril a poursuivi sa tendance haussière amorcée depuis ce premier janvier. En réalité, la tendance haussière s’est déclenchée au mois de juin 2011, après les turbulences qui ont secoué la Tunisie, au premier trimestre de l’année dernière. L’indice phare de la BVMT affiche fin avril, une performance de 7,62%, et de 23,24%,  sur une année glissante. La performance du marché actions tunisien se traduit également par le retour d’un volume important. Malgré la baisse de l’indice,  les capitaux échangés durant la semaine demeurent à un niveau soutenu, soit  67,400 MDT vs 69,881 MDT au cours de la semaine dernière.

Durant cette semaine, le marché était remarquablement animé par des annonces relatives aux dividendes, et aux opérations d’augmentation de capital. C’est le cas des trois sociétés d’assurance : Tunis Ré, ASTREE et la STAR qui proposent, respectivement, un dividende de 0,325,  1,600 et 1,800 DT. Le leader tunisien des batteries, ASSAD, compte augmenter son capital de 0,500 MDT par incorporation de réserves (une action nouvelle pour 23 anciennes) et distribuer un dividende de 0,380 dinars. La société d’investissement, SPDIT-SICAF, mettra à la disposition de ses actionnaires un dividende de 0,420 dinars et procédera à une augmentation de capital par incorporation de réserves de 1,120 MDT (une action nouvelle pour 23 anciennes). La banque publique STB  a annoncé un énorme plan de recapitalisation. Elle espère lever 111,870 MDT en 2012 (libération de moitié), par l’émission de 20 340 000 d’actions au prix unitaire effectif de 5,500 dinars. En 2013, la banque fera appel à ses actionnaires pour verser la deuxième tranche soit 50,850 MDT. Finalement, El Wifack Leasing a annoncé une importante augmentation de capital de 10,000 MDT (au nominal) qui sera réalisée en deux tranches. La première tranche sera réalisée au cours de l’exercice 2012, à  libérer totalement à la souscription, par l’émission de 1 000 000 d’actions nouvelles à souscrire en numéraire à raison d’une (1) action nouvelle souscrite pour trois (3) actions anciennes, au prix d’émission de 13 TND, soit (cinq) 5 dinars de nominal et (huit) 8 dinars de prime d’émission. La date de réalisation de la deuxième tranche sera fixée par le Conseil d’administration.

Ces nouvelles ont, généralement, un effet  positif sur le marché. Les financières auraient besoin d’un coup de pouce pour regagner la confiance des investisseurs et rattraper leur valorisations d’avant crise. Cependant, ce secteur était délaissé et ses différents compartiments ont accusé un repli (Bancaires de -0,92%, Leasing de -1,08% et les Assurances de -0,13%) et leurs performances annuelles demeurent parmi celles les plus modestes.

L’ambiance était encore plus tendue avec l’apparition des premières publications des comptes finaux 2011. Malgré de bons indicateurs d’activité T1 2012, les chiffres annuels de 2011 semblent accaparer les attentions des investisseurs. D’ailleurs, la compagnie de leasing, CIL a réalisé un résultat net part du groupe en baisse de 22,3% à 8,110 MDT, malgré la hausse des ses produits nets de leasing de 26,7%  à 17,904 MDT. Le spécialiste de l’emballage en verre, SOTUVER a également publié une marge nette en dégradation de 95 bp à 23,2% soit un bénéfice net de 6,081 MDT (vs 5,881 MDT en 2010). La BT a affiché un Produit net bancaire en légère hausse (3,6% à 153,144 MDT), mais une marge d’intérêt en recul de 441 bp à 53,5%. Le résultat net de la BT a légèrement progressé, passant de 55,701 MDT en 2010 à 57,666 MDT fin 2011. Durant cette semaine, ces titres ont été également saisis par le mouvement baissier de l’ensemble du marché, ainsi CIL a cédé 2,60%, SOTUVER a perdu 4,87%, et BT a reculé de 0,62%.

Contraint à subir les chiffres 2011, le TUNINDEX devrait passer par une rude épreuve.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here