Le déficit commercial augmente d’environ 1 milliard de dinars

Le déficit commercial augmente d'environ 1 milliard de dinars

Avec agences de presse


Le déficit commercial de la Tunisie a atteint au premier trimestre de 2012 les 2.613,1 millions de dinars, augmentant ainsi de 1.065,8 millions de dinars par rapport à la même période de l’année dernière. Ces chiffres ont été publiés le 10 avril par l’Institut national de la statistique (INS).  Dans le même rapport, le taux de couverture a diminué de 8,1 points, reculant de 79,2% à 71,1%.  Le déficit s’est alourdi, selon l’INS, à cause de l’augmentation des importations de 21,6% (9.051,3 millions de dinars). Les exportations n’ont progressé que de 9,1% et leur recettes ont atteint au premier trimestre de 2012 6.438,2 millions de dinars.

L’analyse des échanges commerciaux selon les régimes montre une progression de 7,5% des exportations du régime “totalement exportateur”, alors que les importations y ont cru de 5,1%. L’évolution des exportations et des importations dans le régime général a été plus perceptible (respectivement de 12,4% et de 30,2%).

L’accroissement des exportations, durant le premier trimestre 2012 par rapport à la même période de l’année écoulée, s’explique par  l’augmentation des ventes à l’étranger de la plupart des secteurs, notamment des produits agricoles et alimentaires (+25,7%), énergétiques (+19,1%), des industries mécaniques (+23,8%) et autres produits manufacturés (+ 22,9%). Par contre, les exportations des phosphates et dérivés ont baissé de 4,5%, en dépit de l’amélioration de la situation du secteur par rapport aux deux premiers mois de l’année (la régression avait été de 41,9%).

Quant aux importations, leur hausse est due à la progression des achats dans tous les secteurs: matières premières et produits semi-manufacturés (+12,8%), biens d’équipement (+23,7%), ainsi qu’à l’augmentation des importations des produits de consommation non alimentaires (+ 26,8%). Seulement, les importations des produits alimentaires ont reculé. Cette baisse de 0,7%, s’explique par la réduction des importations de blé tendre (-20,3%), et de maïs (-34,3%).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here