Les droits de l’Homme au centre de la réforme du système pénitentiaire

Le 30 mars, avec agences de presse

 

Le ministre de la Justice Noureddine Bhiri s’est entretenu, le 28 mars, avec Mazen Chakkoura, le représentant du bureau du Haut Commissariat aux droits de l’Homme (HCDH). La rencontre a porté sur les moyens de renforcer la coopération entre le ministère et l’organisation onusienne. Les deux responsables ont discuté des programmes de formation et de recyclage en termes de droits de humains destinés aux magistrats et des projets de lois tunisiennes, après la ratification par la Tunisie de plusieurs conventions internationales dans le domaine des droits de l’Homme.

La réforme du système pénitentiaire a par ailleurs été au centre de la rencontre. Cette réforme passe par la mise en place d’un cadre juridique qui soit en harmonie avec les conventions internationales et par la mise à niveau des établissements pénitentiaires, pour faciliter la rééducation et la réinsertion des prisonniers dans la société.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here