20 millions d’euros pour les régions défavorisées

Le 30 mars, par Hafawa Rebhi

 

 

« On est content de l’avancement de la transition démocratique. » Adrianus Koetsenruijter, le chef de la délégation européenne en Tunisie ne cache pas son optimisme quant à l’avenir du pays. Il vient d’ailleurs de signer, le 30 mars à Tunis, une convention de contribution pour un montant d’environ 6,5 millions d’euros sur trois ans pour financer un programme de d’appui aux zones défavorisées (PAZD). En présence de Jameleddine Gharbi, le ministre du Développement Régional et de la Planification (MDRP), cet accord a également été signé par Jurgen Schwettmann, le directeur du département des partenariats et de la coopération au développement  du Bureau international du travail (BIT).

Ce financement européen est une première tranche d’un budget total de 20 millions d’euros qui permettra de mettre en place des projets à forte employabilité dans cinq régions défavorisées du pays. Le BIT sera chargé de la mise en oeuvre de ces projets. Prévus pour les gouvernorats du Kef, Kasserine, Sidi Bouzid, Siliana et Gafsa, ces projets seront principalement destinés aux chômeurs les moins qualifiés. « Ces projets peuvent commencer immédiatement », a avancé le responsable européen. Des équipes d’études seront déployées au mois d’avril dans les régions ciblées. Elles ouvreront en étroite collaboration avec le MDPR et le ministère de la formation professionnelle et de l’emploi ainsi qu’avec des organismes spécialisés tels que que l’Agence Nationale pour l’Emploi et le Travail Indépendant (ANETI). Il s’agit de préparer des projets d’infrastructure à haute intensité de main d’œuvre peu qualifié et de mettre en place des structures d’emploi personnalisées avec la contribution de cinq fonds de développement économique et local gérés d’une façon participative dans les gouvernorats. Des services de micro-finances seront également accordés à la population de ces région pour financer des projets à caractère environnemental et de développement durable.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here