L’Union européenne veut améliorer la compétitivité de l’industrie tunisienne

Le 9 mars, par M. Tiss

 

Un accord sur l’évaluation de la conformité et l’acceptation des produits industriels (ACAA) pour les produits électriques et matériaux de construction a été signé le 9 mars à Tunis entre Mohamed Chakhari, ministre de l’Industrie et du commerce, et Antonio Tajani, vice-président de la Commission Européenne.

 » C’est un grand accord économique. Nous voulons donner des réponses concrètes à nos jeunes. Il s’agit d’envisager un soutien plus fort de l’UE à la Tunisie et une intégration  progressive dans le marché européen « , a déclaré Antonio Tajani qui était accompagné d’une délégation de haut responsables européens.

 

Cet accord permettra à la Tunisie d’accroître la qualité et la sécurité de ces produits électriques et matériaux de construction et le développement des exportations de ces produits, en instaurant la confiance en leur qualité sur les marchés internationaux et plus particulièrement européens.  » La présence de ces responsables européens est très significative pour l’avenir du partenariat entre la Tunisie et l’Union européenne. Nous aimerions le voir évoluer immédiatement par ce genre d’accords « , a affirmé le ministre tunisien de l’Industrie et du commerce.

 

L’ACAA présente aussi d’autres avantages pour les deux parties signataires. Il s’agit notamment de la simplification des échanges commerciaux de produits industriels, le développement du partenariat bilatéral, l’amélioration de la compétitivité des entreprises et de leur développement, la création de postes d’emplois pour les jeunes diplômés du supérieur.

 

Il est à noter que l’accord s’inscrit dans le cadre de la politique de voisinage. La Tunisie prépare les négociations de l’ACAA en procédant, d’une part, à l’adoption de la législation horizontale et sectorielle de l’Union Européenne dans les secteurs prioritaires  et des normes européennes, et d’autre part, à la mise à niveau des infrastructures nécessaires à l’application de cette législation.

Les deux parties se sont engagées à accélérer les derniers travaux de préparation de cet accord et demander à leurs instances compétentes respectives de le marquer au lancement des négociations le plus rapidement possible.

Une priorité sera accordée à l’élargissement de l’accord signé à d’autres filières industrielles. Un soutien technique et financier de la part de l’UE à la Tunisie est prévu pour finaliser les préparatifs de l’ACAA en ce qui concerne l’appui à la mise à niveau de l’infrastructure qualité et la transposition de la réglementation européenne.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here