Telnet se fait des ailes

Le 24 février, par AlphaMena

Une semaine après l’annonce de sa prise de participation dans le capital de SYHPAX AIRLINES, TELNET (Vente, Tunisie) a gagné seulement 0,70%, globalement en ligne avec le marché actions tunisien. Après un début en Bourse en fanfare, le titre avait légèrement souffert vers la fin de l’année 2011 (performance sur 3 mois de -3,13% vs. -0,22% pour l’ensemble des actions tunisiennes). Le spécialiste des logiciels a annoncé qu’il a pris 25% du capital de la nouvelle compagnie aérienne, dont son fondateur n’est autre que l’actionnaire majoritaire de TELNET (Mohamed Frikha). TELNET devrait également assurer la gestion complète du système d’information de la compagnie aérienne. Pour faire plus simple, TELNET agira à la fois en tant que fournisseur et actionnaire de SYPHAX AIRLINES.

Cette dernière sera, vraisemblablement, consolidée par TELNET (à partir du S1 2012) par mise en équivalence, et donc les réalisations de la compagnie aérienne impacteraient seulement le bottom-line, sans toucher l’EBITDA du groupe. Pour mémoire, la prise de participation dans le capital de SYPHAX AIRLINES n’était pas indiquée dans le prospectus de son introduction en Bourse (mars 2011). TELNET n’a pas donné des objectifs de croissance pour SYPHAX AIRLINES, donc il nous est très difficile, pour le moment, d’intégrer dans notre modèle les chiffres de la compagnie aérienne. D’une manière générale, nous sommes sceptiques sur le secteur du transport aérien, au vu du ralentissement de l’économie mondiale, notamment en Europe et de la flambée des cours du brut.

D’ailleurs, 2011 était une année catastrophique pour les tours opérateurs, notamment Thomas Cook. Les chiffres T4 11 publiés par TELNET ont fait état d’une croissance solide de son activité et des marges en légère amélioration. Selon notre modèle (qui doit  être encore actualisé sur la base des chiffres 2011 publiés), TELNET présente un potentiel combiné négatif de 12,6%. Globalement, toutes les méthodes convergent vers le même résultat, notamment le DCF (une prime de 10% par rapport au cours du 23/02/2012) qui se base, toutefois, sur une croissance long terme prudente (+2,00% pour le CA et 1,5% pour l’EBITDA). Notre DCF sera vraisemblablement révisé à la hausse, puisque le secteur s’est montré résilient en 2011, en particulier en Europe, principal marché de TELNET (93% du CA de TELNET).

 SECTOR  UPSIDE  P/E 2011  YIELD 2011  Earn Grw 2011
 Financières  -5,70%  13.9x  2,20%  -1,90%
 Cycliques  52,70%   7.1x  9,40%  6,60%
 Semi Cycliques  -6,70%  12.8x  5,10%  7,10%
 Conso. cyclique  9,90%   15.7x  5,20%  -23,30%
 Défensives  7,10%  15.2x  5,20%  -9,10%
 Croissance  -12,60%  27.9x  2,00%  9,20%

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here