Baghdadi Mahmoudi acquitté

Le 14 février, avec agences de presse

La cour d’appel de Tozeur a prononcé, mardi 14 février, le non-lieu dans l’affaire de Baghdadi Mahmoudi, ancien Premier ministre libyen, accusé de franchissement illégal des frontières tunisiennes.

Baghdadi Mahmoudi avait été condamné par le tribunal de première instance à 6 mois de prison pour avoir franchi  » de manière illégale  » les frontières tunisiennes le 22 septembre dernier. L’affaire a été examinée ensuite par la Cour d’appel qui a prononcé un non-lieu avant que la Cour de Cassation ne décide de la renvoyer de nouveau devant la Cour d’appel.

La défense a maintenu ses arguments selon lesquels l’accusé était muni d’un passeport diplomatique qui lui permettait de circuler librement et qui portait le cachet des autorités portuaires tunisiennes au moment où la Tunisie n’avait pas encore reconnu le nouveau régime libyen.

Le coordinateur du comité de défense, Me Kourchid, a déclaré, à l’issue du procès, que le comité va présenter une demande au gouvernement tunisien pour l’application du jugement de la Cour d’appel et la mise en liberté de son client. Un autre avocat de Baghdadi Mahmoudi, Me Béchir Essid, avait annoncé le 3 février, que Baghdadi Mahmoudi a obtenu le statut de réfugié politique de la République Centrafricaine,  » ce qui ne permet plus aux autorités tunisiennes de répondre à la demande d’extradition  » formulée par le Conseil national de transition libyen.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here