Un milliard d’euros pour financer des projets à court terme

Le 10 février, avec agences de presse

La Tunisie aurait besoin d’un milliard d’euros de dons pour financer des projets à court terme. C’est en tout cas ce qu’a demandé Slim Besbes, secrétaire d’Etat auprès du ministre des Finances, le 9 février lors de la réunion à Abou Dhabi des ministres du G8 et des partenaires de Deauville.

Les partenaires de la Tunisie s’étaient engagés lors du sommet de Deauville en mai 2011 à soutenir la transition démocratique dans le pays en assurant des fonds d’investissement de 125 milliards d’euros. Par son appel, Slim Besbes a surtout demandé à ces pays de respecter leurs engagements envers la Tunisie. Le représentant du gouvernement a également lancé un appel à la communauté internationale pour aider le pays à récupérer les biens de Ben Ali et des Trabelsi. Un mécanisme sous la tutelle de la Banque Mondiale est prévu pour la saisie de ces biens.

Cette réunion a été présidé par les États-Unis et y ont participé plusieurs institutions financières internationales comme le FMI, le Fonds Monétaire Arabe, la Banque Islamique de développement ou encore la BAD.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here