Leoni ferme une unité de production à Mateur

Le 10 février, avec agences de presse (mise à jour le 11 février à 12H)

Le groupe allemand de câbles automobiles Leoni a décidé la fermeture de son unité de production à Mateur, en raison d’occupations  » anarchiques  » perturbant l’activité, a indiqué vendredi 10 février un responsable du groupe. Selon les informations, cette unité emploie 2.700 ou 3.500 personnes. L’Economiste Maghrébin a essayé de joindre le groupe à Sousse. En vain.

 » Après concertation avec la direction en Allemagne, nous avons décidé la fermeture de la filiale du groupe Leoni à Mateur nord, en raison des sit-in anarchiques et des menaces de grèves qui provoquent des retards de livraison « , a déclaré le chargé de communication du groupe, Mohamed Hedi Bougra. Dans un communiqué, il a ajouté qu’il était impossible  » d’assurer une marche normale du travail […] malgré les efforts déployés en vue de parvenir à un consensus et d’établir un dialogue social avec la partie syndicale « .

Toujours selon le communiqué, des  » menaces de mort [auraient été] proférées à l’encontre des cadres et des travailleurs, de la part du syndicat de base de l’UTT (Union des travailleurs de Tunisie) et des agissements de son secrétaire général qui incitent à la discorde et au régionalisme entre les travailleurs « , dénonçant  » un total désordre et le non-respect des législations en vigueur « .

Le directeur général du groupe Leoni Tunisie avait affirmé, il y a plusieurs jours, que la grève à laquelle a appelé le syndicat de base de l’usine de Mateur, relevant de l’UTT, pour les 8, 9 et 10 février,  » n’avait aucune justification « , jugeant les revendications  » irréalistes « . Le 10 février, une séance de concertation avec les syndicats aurait été tenue. Aucun accord n’a été trouvé.

Implanté en Tunisie depuis 1977, Léoni emploie 14.000 cadres et ouvriers à Messaadine, Mateur et Ezzahra.

1 COMMENTAIRE

  1. je sais pas exactement pourquoi, mais c’est peut-etre à cause de nos
    deux affreuses anciennes expériences avec les deux dictateures, je sens
    bien, malgré mon adhésion idéologiquement à Annahdha, qu’il y a une
    nouvelle dictature qui est entrain de se former. Faisons-attention
    alors!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here