Le secteur pharma reste cher

Le 9 février, par AlphaMena

La montée de l’aversion au risque durant cette dernière année, a été clairement visible à travers la surperformance du secteur pharmaceutique (2 valeurs tunisiennes). Le secteur a gagné 13,8% sur une année glissante alors que l’univers AlphaMena [qui regroupe plus de 70 valeurs à travers tout le monde arabe, ndlr] a perdu -8,40%. Cependant, depuis le début l’année, où nous notons un retour de confiance traduit par la reprise des cours sur les marchés arabes, le secteur pharmaceutique a perdu +3,53% vs +11,3% pour l’univers AlphaMena.

Notre groupe de pharmas est composé exclusivement d’acteurs tunisiens, avec une grande partie de leurs revenus générés par les produits génériques (63% du CA combiné). La marge d’EBITDA attendue en 2012 s’établit à 13,2%, en baisse de 160 pb par rapport à 2010. Les bénéfices nets attendus en 2012 se montent à 4,710 MTND, dont 105% sont attribués à ADWYA (Vente, Tunisie). Les dividendes relatifs à 2011 et distribués en 2012 s’élèvent à 2,20 MTND, avec un pay-out moyen sur les trois dernières années se situant à 62%. L’endettement du secteur reste correct, avec un gearing moyen de 46,5% et un ratio DFN/EBITDA à 2,05x. Ce niveau moyen d’endettement se justifie par la baisse des investissements durant ces trois dernières années (-3,450 MTND depuis 2009).

SIPHAT (Vente, Tunisie) a souffert ces derniers mois des crises dans les pays arabes, notamment en Libye et au Yémen. La filiale de la Pct devrait chercher de nouveaux marchés (le marché export représentait plus de 10%), puisque le potentiel de croissance en Tunisie est désormais limité.

En revanche pour ADWYA, après deux années difficiles, le labo privé tunisien pourrait retrouver en 2012, le chemin de la croissance. En outre, au début de 2012, ADWYA a commencé la commercialisation du Viatec (générique du Viagra). Le succès de ce produit serait, d’après les spécialistes du secteur, garanti. A noter que notre modèle ne tient pas compte des chiffres du Viatec.

Le PE 2012 se situe à 21,1x, pour une croissance des BPA attendus en 2012 à 68,8%. Les rendements des dividendes sont peu attractifs (2,21% vs 4,51% pour l’univers AlphaMena). Le potentiel du secteur reste négatif à -12,3%. 

 SECTOR

 UPSIDE

 P/E 2011

 YIELD 2011

 Earn Grw 2011

 Financières

 -6.4%

 14.4x

 2.2%

 -2.0%

 Cycliques

 55.5%

  7.1x

 9.7%

 6.6%

 Semi Cycliques

 -4.4%

 12.9x

 5.2%

 7.1%

 Conso. cyclique

 10.5%

 15.8x

 5.3%

 -23.3%

 Défensives

 2.6%

 14.5x

 5.8%

 -5.6%

 Croissance

 -13.3%

 28.0x

 2.0%

 9.2%

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here