Les entreprises allemandes intéressées par l’investissement en Tunisie

Le 7 février, avec agences de presse

 

 

Plusieurs entreprises allemandes veulent investir en Tunisie et le partenariat économique avec la Tunisie est stratégique pour l’Allemagne. C’est le constat établi à l’issue de la visite du ministre des Affaires étrangères en Allemagne, le 6 février. Rafik Abdessalem s’est entretenu au siège de la Fédération des chambres de commerce et d’industrie allemandes (DIHK) avec plusieurs représentants du gouvernement allemand chargés de la coopération et de l’économie et avec des délégués de grandes compagnies allemandes intéressées par des investissements en Tunisie.

Le ministre tunisien a rassuré les Allemands quant au climat politique qu’il juge stable et qui, selon lui, a  » permis d’entamer les réformes souhaitées au double plan économique et social en Tunisie « . Il a également souligné le potentiel d’un partenariat tuniso-allemand stratégique.

Les Allemands ont pour leur part réitéré leur confiance dans le processus de la transition démocratique en Tunisie. Marten Wanleben, le directeur général de la DIHK a confirmé l’intérêt de plusieurs entreprises allemandes à investir et créer des emplois en Tunisie. Il a par ailleurs rappelé l’engagement de la DIHK pour la formation de Tunisiens en vue de les intégrer dans les entreprises allemandes implantées dans le pays, et ce dans le cadre de l’application de la déclaration d’intentions signée par les deux ministères des Affaires étrangères moyennent un fonds allemand de huit millions d’euros.

Ernest Burgbacher, le secrétaire d’Etat fédéral chargé de tourisme et des Pme, a, lui, mis en exergue le potentiel du partenariat des deux pays dans le domaine des énergies renouvelables et s’est montré optimiste quant au retour des touristes allemands en Tunisie.

Ensemble, les deux parties ont par ailleurs étudié les pistes possibles pour établir un partenariat économique en destination de la Libye.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here