Hamadi Jebali et Moncef Marzouki condamnent les agressions des journalistes

Le 23 janvier, devant le tribunal de première instance de Tunis, alors que se tenait le procès Nessma TV, Zied Krichen a été agressé. Un extrémiste religieux a frappé l’arrière de la tête du directeur de la rédaction du quotidien El Maghreb avant de mettre un coup de tête à la personne qui l’accompagnait.

Une agression condamnée de manière virulente par le chef du gouvernement, Hamadi Jebali, lors de son discours prononcé lundi 23 janvier devant les élus de la Constituante.

De son côté, le président de la République, Moncef Marzouki, a fermement dénoncé les ” agressions physiques et morales ” contre les journalistes et avocats présents devant le tribunal de Tunis.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here