Eurojust aidera la Tunisie et l’Egypte à récupérer les actifs des présidents déchus

Eurojust aidera la Tunisie et l'Egypte à récupérer les actifs des présidents déchus


Eurojust, l’unité de coopération judiciaire de l’Union européenne, a lancé, le 15 décembre, une enquête judiciaire pour saisir les biens et les actifs des présidents déchus de Tunisie et d’Egypte, en Europe et en Amérique du Nord. Le lancement de l’enquête vient après une réunion les 12 et 13 décembre avec autorités tunisiennes et égyptiennes à la Haye,  au siège d’Eurojust.

Selon le porte-parole de l’organisme européen Joannes Thuy, la Tunisie et l’Egypte ont assuré que leurs anciens présidents ont illégalement transféré des sommes d’argent sur des comptes bancaires et investi dans des propriétés partout en Europe, aux Canada et aux États-Unis. Les autorités des deux pays ont sollicité l’expertise d’Eurojust, afin de faciliter l’enquête pour leur permettre d’entrer en contact avec les procureurs européens, canadiens et américains. Joannes Thuy a ajouté qu’à la suite d’une décision commune, une enquête financière a été lancée dans toute l’Europe pour identifier les actifs, geler les comptes bancaires et confisquer l’argent et les propriétés. Joannes Thuy ne pouvait pas dire si des actifs ont déjà été récupérés, mais il a estimé que les actifs à saisir s’élèveraient à “des millions et des millions” d’euros.

Le même jour, la Suisse a restitué l’avion personnel de Sakhr El Materi, gendre du président déchu. Depuis janvier dernier, cette propriété qui vaut 25 millions de dinars, reposait dans l’aéroport international de Genève. Rappelons aussi que la Suisse a déjà bloqué 60 millions francs suisses des comptes de Ben Ali et de sa famille, soit  l’équivalent de près de 90 millions de dinars.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here