Algérie : allègement du déficit commercial de 31,3% à fin novembre 2017

déficit commercial

Le Déficit commercial de l’Algérie s’est amélioré de 31,3% entre janvier et novembre 2017, et ce, essentiellement en raison du redressement des cours mondiaux des hydrocarbures.

Sur cette période, le déficit s’était établi à 10,7 milliards de dollars contre 15,58 milliards de dollars sur la même période de l’année 2016, selon les dernières statistiques publiées par le Centre national de l’informatique et des statistiques des douanes (CNIS).

Cette amélioration se justifie par une nette augmentation des exportations du pays, qui ont atteint 31,19 milliards de dollars entre janvier et novembre 2017,  contre 27,22 milliards de dollars enregistrés une année auparavant, soit une hausse de 14%.

Quant aux importations, elles ont aussi connu une chute mais à un faible rythme, pour se situer à 41,89 milliards de dollars durant les 11 mois de l’année en cours contre 42,80 milliards de dollars durant la même période de 2016, soit une baisse de 2,12%.

De ce fait, le taux de couverture des importations par les exportations est passé de 64% à 74%.

La même source a démontré que le commerce extérieur algérien est dominé par les hydrocarbures, représentant 94,5% du volume global des exportations. Elles se sont appréciées à 29,47 milliards de dollars à fin novembre 2017 contre 25,64 milliards de dollars à fin novembre 2016, soit un accroissement de 15%.

Par ailleurs, les exportations hors hydrocarbures se sont établies à 1,72 milliard de dollars, soit une augmentation de 8,26% sur un an. Elles se sont réparties entre les demi-produits (1,23 milliard de dollars contre 1,16 milliard de dollars), les biens alimentaires (330 millions de dollars contre 282 millions de dollars), les biens d’équipements industriels (67 millions de dollars contre 49 millions de dollars), les produits bruts (66 millions de dollars contre 75 millions) et les biens de consommation non alimentaires (18 millions de dollars contre 15 millions de dollars).

 

Par

Publié le 28/12/2017 à 10:38

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin