Santé de la PME: lancement du deuxième «Miqyes 2017»

conect_pme_miqyes_l_economiste_maghrebin.jpeg

La Confédération des entreprises citoyennes de Tunisie (CONECT) et le Cabinet HLB lancent en partenariat avec le PNUD, la deuxième édition de «Miqyes Focus Sud» qui couvrira exclusivement les gouvernorats de Tataouine, Médenine, Gabès, Gafsa, Tozeur et Kébili.

Il s’agit d’une enquête auprès de 250 entreprises des six gouvernorats du Sud, portant sur la santé de la petite et moyenne entreprise (PME), et ce, en mettant l’accent sur le financement, le capital humain et l’accès aux marchés.

miqyes2017_l_economiste_maghrebin.jpeg

Afin de présenter les résultats de cette enquête, une conférence de presse sera organisée, le 21 décembre courant à Gafsa, permettant de renforcer les recommandations issues de la conférence internationale qui date du 11 juillet 2017, où la CONECT s’est engagée à promouvoir la «Déclaration de Tozeur» en faveur de la micro, petite et moyenne entreprise.

La dynamisation du marché financier, la diversification rapide et effective des sources, des modes et des instruments de financement pour les PME, la gestion du capital humain ainsi que l’accès aux marchés sont autant de sujets qui seront débattus au cours de cette rencontre.

A noter que l’équipe du projet «Renforcement de l’écosystème entrepreneurial dans le Sud Tunisien», projet mis en œuvre par le PNUD en partenariat avec l’ODS, l’ANETI et la BTS, et avec l’appui du gouvernement du Japon, appuie cette initiative.

Il est à rappeler que la première édition de «Miqyes» a été réalisée au cours de la période janvier-février 2017, sur un échantillon de 540 entreprises (6 à 250 employés) réparties sur les 24 gouvernorats de la Tunisie et opérant dans les divers secteurs, notamment, l’industrie, les services, le commerce et l’agriculture.

«Miqyes 2016» a été axée sur l’évolution de la situation au sein des entreprises en relation avec la productivité, les recrutements, les bénéfices réalisés, l’accès aux marchés internationaux, la baisse des rendements et l’impact de l’environnement de l’investissement et des affaires et les difficultés rencontrées en ce qui concerne les relations avec l’administration (services de la douane, l’administration fiscale et le système bancaire).

Les résultats de cette enquête ont fait ressortir que 67,4% de dirigeants  d’entreprise sont optimistes pour l’avenir de leur entreprise. Pour la pérennité de l’entreprise,  27,7% ont affirmé que le littoral offre un environnement économique plus favorable que les régions de l’intérieur et le Sud.

 

Par

Publié le 13/12/2017 à 14:14

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin