Messenger Kids : parce que les enfants ont aussi droit à leur version Facebook

Facebook messenger kids

Facebook a du succès même auprès des plus jeunes. Seulement,  dans sa charte le réseau social stipule qu’il est interdit aux enfants de moins de 13 ans.

Pourtant nombreux sont ceux qui bravent cet interdit et s’aventurent dans la navigation sur le réseau social, sans l’accord de leurs parents. Afin de remédier à ce problème, les concepteurs de Facebook ont mis au point une version pour enfants lancée depuis peu aux Etats-Unis.

Facebook Messenger Kids est la nouvelle application qui permet dorénavant aux enfants de discuter en ligne et de communiquer en toute sécurité avec leur famille et leurs amis. La conception de cette version du réseau social adaptée aux enfants s’est faite après « concertation » avec des milliers de parents, d’associations telles que la National PTA (Parent-Teacher Association) et d’experts en parentalité aux États-Unis.

Avec la démocratisation de l’utilisation des ordinateurs, smartphones et tablettes chez les enfants , l’utilisation de Facebook est presque devenue inévitable. Assurer une utilisation sécurisée est donc devenu un objectif que s’est fixé le réseau social.

Le principe de Messenger Kids est simple : Facebook permet aux enfants d’avoir un compte Messenger, affilié à celui d’un des parents. Ainsi l’acceptation ou le refus des contacts se fait par le biais du parent qui gère le compte, de même qu’il décide qui peut contacter son enfant. Les conversations par message ou vidéos sont par conséquent étroitement encadrés, de quoi rassurer les parents.

Par ailleurs, Facebook a déployé au profit des utilisateurs une armada d’artifices pour agrémenter les conversations, des masques, cadres, autocollants et GIF adaptés aux enfants ainsi que des fonctionnalités permettant de créer des vidéos amusantes et de décorer des photos.

Permettre à son enfant de partager des moments virtuels agréables avec les proches, en toute sécurité est l’objectif annoncé,  mais l’application actuellement disponible sur l’App Store US  pourrait permettre également d’assurer la pérennité du réseau social, voire « ratisser plus large » en termes de collecte  de données. Une idée très futée qui aura très certainement beaucoup de succès.

Par

Publié le 06/12/2017 à 15:23

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin