Paysage numérique : enjeux de l’internet des objets (IoT) et des Smartgrid

IoT internet - L'Economiste Magrebin

Business France organise aujourd’hui une conférence sur le thème de l’Internet des Objets ( IoT ) avec un focus sur les Smartgrid. Elle sera rehaussée par la présence de Habib Dababi, Secrétaire d’Etat à l’Economie Numérique et du Professeur Sadok Belaïd, Recteur de l’Université Libre de Tunis.

Cette conférence est l’occasion pour les entreprises et organismes publics tunisiens d’envisager les dernières évolutions en matière d’IoT et de Smartgrid, de comprendre et réagir à l’évolution du paysage numérique en Tunisie ainsi que d’échanger avec les deux acteurs mondiaux des réseaux IoT bas-débit.

Elle s’articulera principalement autour des enjeux de l’internet des objets (IoT) avec un focus sur les Smartgrid. Ce sujet sera débattu au cours de plusieurs tables rondes avec des intervenants du CEA (Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives), de l’AFD (Agence Française de Développement), de LoRa Alliance, Semtech et de Sigfox.

L’événement sera clôturé par un concours de pitch « 3 min. pour convaincre » par 6 étudiants de l’Université Libre de Tunis.

L’IoT (Internet of Things ou Internet des Objets) est un enjeu majeur de la digitalisation des entreprises et des institutions tunisiennes.

IoT en Tunisie

Le ministère des Technologies de la Communication et de l’Économie Numérique tunisien a également conscience des immenses opportunités liées à l’IoT : un cahier des charges a été émis en février 2017 pour l’octroi de licences des projets IOT.

Le ministère a ainsi octroyé, en juin 2017, les licences d’exploitation d’un réseau IoT à 29 entreprises.

En effet, d’ici 2020 les experts internationaux du domaine prévoient un boom de l’IoT avec 3 équipements connectés par personne et 24 milliards d’objets connectés à travers le monde. En 2016, on dénombre 5,5 millions de nouveaux objets connectés au réseau chaque jour.

Tous les secteurs sont concernés : l’énergie (Smart Grid), la ville intelligente (Smart City), la santé (E-Santé), l’automobile, la sécurité, l’éducation, la domotique, la robotique, l’aéronautique ou encore la culture.

Par

Publié le 06/12/2017 à 10:07

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin