L’UGTT met en garde contre l’explosion sociale

UGTT

L’assassinat du leader syndicaliste Farhat Hached demeure inoubliable étant donné que nous ne connaissons pas encore toute la vérité sur cet assassinat, indique un communiqué  publié par la centrale syndicale, aujourd’hui, 5 décembre à l’occasion de la commémoration de l’assassinat du militant tunisien.

Tout en rappelant que l’ex-président français François Hollande a reconnu l’assassinat et a présenté des excuses officielles, le mystère entoure toujours l’assassinat de Farhat Hached. Dans ce cadre, l’UGTT exige la vérité, non seulement pour la famille du martyr, mais aussi pour toute la Tunisie. Pour ce, l’UGTT a rappelé ses efforts  pour faire connaitre la vérité.

UGTT : la bataille d’hier dicte celle d’aujourdhui

Pour la centrale syndicale, Farhat Hached a été assassiné deux fois. La première fois le jour de son assassinat et la deuxième fois est le jour où les LPR se sont attaquées  au siège de l’UGTT. Cependant le crime demeure dans l’impunité et ce malgré la disponibilité des preuves. La centrale syndicale n’a pas manqué d’accuser la Troïka d’être derrière l’attaque.

Revenant sur le contexte actuel, l’UGTT estime que la conjoncture tunisienne se prépare pour une explosion sociale. « Pour cette raison, nous devons continuer à assumer notre rôle national pour mener la barque à bon port », indique l’UGTT.  Dans la même perspective, l’UGTT a fait savoir qu’elle va continuer  à lutter pour l’amélioration du pouvoir d’achat des travailleurs et contre la cherté de la vie et la flambée des prix.

Par

Publié le 05/12/2017 à 21:16

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin