Tourisme alternatif: les députés demandent la promulgation de la loi

tourisme alternatif

En séance plénière les députés ont examiné mercredi, tard dans la journée, le budget du ministère du Tourisme et de l’Artisanat. De ce débat parlementaire, nombre d’enseignements se dégagent qui vont du conjoncturel au stratégique.

La reprise du secteur au cours de 2017 a été unanimement saluée par les intervenants . En effet, les statistiques réalisées jusqu’au 20 novembre 2017 ont donné lieu à l’arrivée en Tunisie de 6 254 000 touristes qui ont généré une recette de 2524 millions de dinars équivalent à 936 millions d’euros, soit une évolution de 17% par rapport à la même période de 2016. L’année 2017 a également confirmé la reprise des marchés européens.

Mais au-delà de cette satisfaction, des bémols ont été relevés par les députés dont notamment la faiblesse de la valorisation des richesses régionales, les bas tarifs proposés aux Européens par certains professionnels du secteur, les tarifs élevés qui entravent la promotion du tourisme intérieur, la formation professionnelle dans le secteur de l’artisanat.

Des députés ont évoqué le retard observé au niveau de la promulgation des textes d’application relatifs au tourisme alternatif (gîtes ruraux entre autres) pourtant approuvé par le Parlement et le secteur de la bijouterie dont la nouvelle réglementation n’a pas encore paru…La qualité des prestations touristiques et l’évaluation des participations aux manifestations internationales ont également été évoquées.

Dans sa réponse aux interrogations des députés, Mme Selma Elloumi Rekik, ministre du Tourisme et de l’Artisanat, a précisé que la nouvelle loi relative au tourisme alternatif sera promulguée dans les toutes prochaines semaines et que le tourisme intérieur fera l’objet d’une approche promotionnelle spécifique avec notamment le choix d’une boîte de communication dédiée spécialement à ce créneau.

Elle a, en outre, indiqué que les prévisions pour l’année 2018 sont prometteuses au regard des différentes programmations des tour-opérateurs étrangers, notamment européens. De ce fait, le nombre de touristes  attendus pour 2018 sera en augmentation de 25% pour la France, 130% pour le Royaume-Uni, 5% pour la Russie et 25% pour l’Allemagne.

Sur un autre plan, elle a précisé qu’un label qualité du tourisme tunisien a été élaboré avec le concours de l’Union Européenne et a déjà été mis à l’épreuve du terrain avec une forte adhésion enregistrée auprès des professionnels du secteur.

Dans le même sillage, elle a annoncé la poursuite du programme de mise à niveau de l’hôtellerie, à la lumière d’une nouvelle vision englobant l’ensemble des établissements touristiques privilégiant les normes immatérielles et la souplesse des procédures.

Par

Publié le 30/11/2017 à 12:32

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin