Le mouvement démocrate est né

anc5

Ancien fondateur du Parti démocrate progressiste (PDP), puis devenu El Jomhouri, Ahmed Néjib Chebbi lance officiellement son nouveau parti politique.

Après une absence de trois ans, ancien fondateur du Parti démocrate progressiste (PDP), puis devenu El Jomhouri, Ahmed Néjib Chebbi revient sur la scène politique avec un nouveau mouvement intitulé “Le mouvement démocrate”. L’annonce officielle a eu lieu aujourd’hui.anc6

« L’objectif  est de rééquilibrer le paysage politique, tout  en proposant une alternative aux Tunisiens », c’est ce qu’a indiqué Ahmed Néjib Chebbi car,  selon lui, le besoin est manifeste. Il déclare dans ce contexte: « Il y a un vide politique qui est le résultat de sept années d’échecs successifs. D’où la nécessité de leur présenter une alternative et cette vision futuriste, c’est le sens même de notre initiative. J’ai été durant les cinquante dernières années un  acteur de la vie politique. De ce fait, cela ne fait qu’accroître mon crédit, celui  d’une droiture, d’une lucidité et d’une clairvoyance politique ». anc1

L’alternative, à ses yeux, une révolution scolaire, qui prendra certes dix ans pour se réaliser , « mais si elle ne démarre pas dès  aujourd’hui, cela aura un impact négatif pour les générations futures », a-t-il fait savoir.  Il ajoute: « Nous devons assurer une nouvelle ingénierie de la pédagogie pour mieux préparer l’élève à une formation tout au long de la vie dans un monde constamment en changement, dans une société équitable fondée sur l’égalité des chances ».

Et de poursuivre: “ Même si cela ne suffit pas car il faut un tissu industriel  économique fort, qui serait capable d’absorber ce potentiel humain, c’est la relance de l’industrie, de l’agriculture, des services sur la base du savoir. Et la 3 ème priorité est que ces besoins sont essentiels pour les Tunisiens, particulièrement ceux qui ont été exclus du développement ». ANC

Il se trouve qu’il y a trois jeunes  qui ont adhéré à ce parti même si ce n’est pas un parti de jeunes. Il s’agit de Nabil Masmoudi, un des membres fondateurs. Interrogé sur son choix d’adhérer à ce parti, il a répondu:  » J’ai adhéré au mouvement démocrate pour deux raisons : la première, après 7 ans de révolution, on se rend compte que  les jeunes d’aujourd’hui  se désintéressent de plus en plus  de la vie politique. J’ai voulu renverser cette donne en y adhérant. Il y a un besoin impérieux d’unifier au maximum la famille démocratique du centre ».

Et de conclure:  » Mon message est clair, c’est aux jeunes de prendre les choses en main et d’imposer leur avis pour faire évoluer l’environnement social, économique et politique et non pas de rester passifs ».

Rappelons qu’à l’heure actuelle ils sont 14 membres : Walid Moaya, Nabil Masmoudi, Monia Mokaddem, Mohamed Gahbiche, Leila Kaffel, Kamel Ben Hamouda, Abdelamjid Laareyedh, Ahmed Rebai, Taïb Ruidi, Hamadi Maalaoui, Leith Lakhoua, Mohamed Abdennadher, Anouar Bali, Ahmed Laaroussi-Khoudhari.

Il est à noter qu’un grand nombre des présents ne font pas partie du mouvement démocrate à l’instar de Romdhane Ben Mahmoud, Ridha Sfar, Mustapha Kamel Nabli et bien d’autres.

Par

Publié le 23/11/2017 à 10:52

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin