Quatre nouveaux hôpitaux régionaux seront en service en 2021

financement_accords_tunisie_koweit_l_economiste_maghrebin.jpeg

Deux accords de financement ont été signés, hier, par le ministre du Développement, de l’investissement et de la coopération internationale, Zied Laâdhari, et le directeur général du Fonds Koweïtien pour le développement économique arabe (KFAED), Abdelwahab Ahmed Al Badr, et ce, en présence du secrétaire d’Etat à la Santé, Sonia Ben Cheikh. 

Le premier accord de financement porte sur le projet de construction et d’équipement de quatre hôpitaux régionaux «catégorie B» à Jelma (Sidi Bouzid), Makther (Siliana), Ghar Dimaou (Jendouba) et Haffouz (Kairouan). Il s’agit d’un crédit d’environ 197 millions de dinars  remboursables sur 20 ans avec 4 années de grâce et un taux d’intérêt de 1,5%.

Chaque hôpital sera équipé de 105 lits pour différentes spécialités médicales. En plus des départements destinés aux services administratifs et de consultations ainsi qu’un laboratoire, service radiologie, service de consultations externes,  pharmacie, bloc opératoire, département de soins intensifs et d’urgence. Il disposera de 3 ambulances.

Ce projet, qui devrait être parachevé en 2021, vise à répondre aux attentes des habitants de ces 4 gouvernorats, et ce, par la prestation de soins médicaux adéquats et de prestations de services de santé complets du diagnostic jusqu’à la thérapie.

Un Institut de cancérologie verra le jour dans le Grand-Tunis

Les deux responsables ont, également, signé un accord de don d’environ  2,4 millions de dinars pour l’étude de faisabilité technique et économique du projet de construction et d’équipent d’un Institut de cancérologie dans le Grand-Tunis.

Ce projet vise à mieux accompagner les patients atteints de cancer et diminuer  la pression sur l’Institut Salah-Azaïez de cancérologie, le seul centre spécialisé dans le Grand-Tunis.

Il vise, ainsi, à fournir les services de santé nécessaires dans des délais raisonnables afin de réduire le taux de mortalité causé par le retard du  traitement de cette maladie.

Notant que le ministère de la Santé prévoit la construction et l’équipement de ce nouvel institut de cancérologie, conformément aux normes internationales, pour un coût total de 200 millions de dinars.

Il est à rappeler que le Koweït s’est engagé, lors de la Conférence internationale sur l’investissement «Tunisia2020», d’accorder à la Tunisie 500 millions de dinars sur cinq ans, et ce, pour la réalisation des projets de développement, dont les quatre hôpitaux régionaux précités.

Par

Publié le 17/11/2017 à 10:31

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin