Une nouvelle Troïka en vue!

troika-l-economiste-maghrebin

Quand  les dirigeants du parti Nidaa Tounes, l’UPL et le mouvement d’Ennahdha se rencontrent pour former une nouvelle Troïka. Une grande question se pose  pour quoi faire?

La nouvelle création du front parlementaire progressiste et centriste ferait-elle de l’ombre à cette nouvelle coalition, qui vient  de se créer ? Cela dit, les nouvelles vont vite! On ne parle plus d’un duo de choc, mais d’un trio de choc.

Par ailleurs, les trois partis ont passé en revue le PLF 2018, lors de la réunion d’hier. A l’issue de cette rencontre, ils ont  annoncé la création d’une commission technique conjointe composée des trois partis et ce dans le but d’améliorer  la loi de  finances, a soulevé Mongi Harbaoui, le porte-parole du parti Nidaa Tounes

De leur côté, les trois partis se sont également engagés à soutenir Youssef Chahed dans sa lutte contre la corruption.

Un autre volet débattu, l’élection du  président de l’ISIE. « Il semblerait que les trois partis aient atteint un large consensus, qui serait annoncé la semaine prochaine », affirme de nouveau M. Harbaoui. 

Concernant la possibilité de voir un nouveau  groupe parlementaire composé de l’UPL, de Nidaa Tounes et d’Ennahdha, « cela n’a pas encore été discuté », mais une réunion sera tenue prochainement dans ce contexte.

Rappelons qu’à un moment donné, il semblait que le parti de l’Union patriotique libre ait l’intention de se retirer de l’accord de Carthage, mais aussi du gouvernement d’union nationale.

Par

Publié le 14/11/2017 à 13:36

Dans cet article

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin