Liberté économique : la Tunisie 117e selon Fraser Institute

administration

La Tunisie demeure en retard en matière de liberté économique. Cela a, encore une fois, été confirmé par le Think Tank canadien, Fraser Institute, qui vient de rendre public son rapport annuel sur la liberté économique dans le monde Economic Freedom of The World.
La Tunisie a perdu 9 places dans le classement où elle a occupé la 117e place sur 159 pays. En effet, avec un score de 6,32, la Tunisie fait mieux que le Maroc (120e), la Libye (154e) et l’Algérie (156e).

Dans le détail de ce classement, la Tunisie a obtenu un score de 6.1 points (97e) en matière de la taille du gouvernement, 5.3 points (74e) dans la structure juridique et la protection de la propriété privée, 7.1 points (124e) dans l’accès à une monnaie stable, 6.8 points (100e) en matière de la liberté du commerce extérieur et enfin 6.44 points (123e) dans le classement de la réglementation du marché du crédit, du travail et des entreprises.

libertéDans le rapport 2017 de Fraser Institute, qui se penche sur les données de l’année 2015, où la Tunisie n’a pas encore adopté son Code d’investissement censé donner plus de liberté aux acteurs économiques et accélérer le processus d’octroi des primes, notamment pour ceux qui veulent investir dans les régions intérieures dites aussi zones de développement régional. Ce nouveau code améliorera certes le climat des affaires et le cadre incitatif de l’investissement en Tunisie.

La situation de l’économie tunisienne pourrait également expliquer le mauvais classement de la Tunisie en termes de liberté économique.

 

Par

Publié le 17/10/2017 à 10:56

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin