La réalité augmentée bientôt utilisée en chirurgie ?

realité virtuelle

La réalité augmentée, cette technologie qui a vu le jour il y a peu, est devenue, en un temps très limité, un outil utilisé dans des domaines de plus en plus nombreux. La médecine n’y a pas échappé : la réalité augmentée  va, en effet, bientôt faire son apparition dans le domaine très pointu  de la chirurgie.

Dans une première mondiale, une intervention chirurgicale de l’épaule sera réalisée le 21 novembre prochain, avec l’aide d’un casque de réalité augmentée. C’est le Pr Thomas Gregory, chirurgien orthopédiste à l’hôpital européen Georges-Pompidou (Paris) qui réalisera la première  intervention de ce genre, en s’aidant du casque de réalité augmentée de Microsoft le HoloLens . Un événement annoncé lors du Microsoft Experience 17 qui s’est tenu au Palais des congrès de Paris, le 4 octobre 2017.

Car qui dit chirurgie dit précision. C’est dans son action permettant un meilleur accès à l’information et sa synthèse en temps réel que la réalité augmentée a toute son importance . En effet, dans certains types de chirurgie les praticiens sont contraints de traiter différentes informations en même temps qu’ils opèrent, notamment en  « jonglant » entre différents supports : radiographies, coupes de scanner et autres informations, disposés sur des écrans. Grâce à la réalité augmentée le praticien dispose de plus d’informations en temps réel, et gagne considérablement en termes d’ergonomie .

Selon le Pr. Thomas Gregory : « Cela va (nous) permettre de disposer durant l’opération d’une foule d’informations (épaisseur exacte des tissus, emplacement précis des organes alentour invisibles), des constructions 3D pertinentes ou des coupes 2D. L’outil permet en quelque sorte d’augmenter les sens du chirurgien, de voir ce que les yeux ne peuvent pas voir in situ, et qui peut s’avérer pertinent pour rendre une incision plus précise ou pour réduire le temps de l’opération ».

Une technologie qui optimise non seulement la précision de l’acte chirurgical mais aussi améliore la récupération du patient.

Les praticiens se projettent déjà dans l’avenir et voient cette technologie utilisée dans d’autres types de chirurgies tels que la chirurgie vasculaire.

A cet effet, le Pr Stephan Haulon, chirurgien de l’aorte à l’hôpital Marie-Lannelongue (Hauts-de-Seine), affirme que « pour la pose d’un stent par exemple, il sera possible de naviguer en 3D à l’intérieur du système vasculaire sans ouvrir le patient »

Une meilleure précision dans les gestes, plus d’informations en temps réel, un meilleur temps de récupération, voilà ce que va rendre possible la réalité augmentée pour les futurs patients. Une technologie qui très certainement saura se rendre indispensable dans un proche avenir.

Par

Publié le 11/10/2017 à 15:19

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin